Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Negus + 1 CD audio

Couverture du livre Negus + 1 CD audio

Auteur : Kamau Brathwaite

Traducteur : Sika Fakambi

Date de saisie : 24/03/2017

Genre : Poésie

Editeur : Isabelle Sauvage, Plounéour-Ménez, France

Collection : Corp/us

Prix : 15.00 €

ISBN : 9782917751862

GENCOD : 9782917751862

Sorti le : 01/03/2017

  • Les présentations des éditeurs : 24/03/2017

Ça
ça
ça
ça n'est pas

ça
ça
ça n'est pas

ça n'est pas
ça n'est pas
ça n'est pas assez

Ça n'est pas assez d'être affranchi

Kamau Brathwaite est né à la Barbade en 1930- Sa poésie invente ce qu'il appelle une «langue nation», travaillée par les langues africaines et caraïbes, mais aussi par le spoken word, les rythmes du jazz et du folk, les innovations linguistiques et typographiques. Son oeuvre considérable, comptant de multiples études culturelles, historiques et littéraires, et une quinzaine de recueils de poésie, fait de lui l'une des voix majeures de la littérature caribéenne.


  • Les courts extraits de livres : 24/03/2017

En 2005, mon amie Laura S., poète américaine, a mis sur mes oreilles son casque de lecteur mp3 en disant : écoute. J'ai entendu la voix de Kamau Brathwaite, disant Negus, et j'ai voulu, aussitôt, refaire cette voix, la faire mienne pour dire Negus à mon tour, le dire avec lui, en reconnaissance de ce qu'il me donnait, par sa voix. À l'oreille, en corps, la voix du poète en boucle, et moi enregistrant-traduisant ma propre voix, disant Negus. Bien plus tard, j'ai lu ce texte en recueil. Traduire ce poème à l'oreille, j'ai fait cela pour donner à Kamau Brathwaite ce duo de nos voix disant ensemble Negus.

Sika Fakambi

*
Kamau Brathwaite

Kamau Brathwaite, né en 1930 à Bridgetown, à la Barbade, est l'une des voix majeures de la littérature caribéenne. Après avoir étudié l'histoire à Cambridge, il obtient son doctorat à l'université du Sussex en 1968. Entre-temps, dans l'élan du mouvement panafricaniste et de Harlem Renaissance, il part travailler en 1955 au Ghana indépendant de Kwame Nkrumah, s'investit notamment dans le domaine de l'éducation et occupe des fonctions ministérielles tout en enseignant; en 1966, à Londres, il cofonde le Caribbean Artists Movement (CAM). À partir de 1962, il partage son temps entre son activité d'enseignant-chercheur à l'université de Kingston, en Jamaïque, et la poésie. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont le Griffin Poetry Prize 2006 et les bourses de création des fondations Fullbright, Ford et Guggenheim. Il a également enseigné au sein des universités de Harvard et de NewYork. Il vit aujourd'hui à la Barbade. Ses premiers poèmes paraissent dans les années 1950, en Angleterre et à la Barbade. Mais il faut attendre la fin des années i960 pour que trois recueils lui apportent une reconnaissance internationale : Rights of Passage [1967], Masks [1968] et Islands [1969], qui témoignent de la quête d'une identité culturelle caribéenne où prime l'Afrique précoloniale et qui affirment son héritage dans l'écriture, la pensée, l'imaginaire, par le biais d'une langue et d'une poésie imprégnées des mythes fondateurs et du rythme.
L'oeuvre de Kamau Brathwaite est considérable, comptant de multiples études culturelles, historiques et littéraires (sur la culture populaire des esclaves ou la société créole en Jamaïque, la poésie anglophone et caribéenne) et une quinzaine de recueils de poésie (de Mother Poem [1977] à Elegguas [2010], dernier recueil publié à ce jour). Hantée par la catastrophe humaine que représente la traite négrière transatlantique, sa poésie invente ce qu'il appelle une «langue nation», travaillée par les langues africaines et caraïbes, mais aussi par le spoken word, les rythmes du jazz et du folk, les innovations linguistiques et typographiques : une langue qui, selon ses mots, n'est ni du créole ni du dialecte, mais «cet anglais parlé par les gens qui ont été transportés jusque dans la Caraïbe [...] la langue des esclaves, des travailleurs de la terre et des domestiques dont on a fait là-bas ces hommes et ces femmes». Une langue et une écriture qui exigent du lecteur, par tous les sens, une attention aiguë au dire du poème.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia