Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Jean Pruvost

enseigne l'histoire de la langue française

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Lucie Desaubliaux

séduit par son écriture au scalpel et ses dialogues imparables

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Anne B. Ragde

est l'une des plus grandes romancières Scandinaves,

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Les personnages de Jacques Vandroux

lui offrent des nuits balanches

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Virginie Despentes

est l'auteure notamment de "Les Jolies choses"

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jordan Harper

est originaire du Missouri

José Luis Zárate

est considéré comme un pionnier des littératures fantastiques au Mexique.

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Michal Ajvaz, figure littéraire tchèque,

est considéré comme un écrivain majeur aux États-Unis

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Jérôme Garcin

reçoit le prix du Parisien magazine, avec Le voyant

Pierre Raufast

a toujours un carnet sur lui, pour noter les nouvelles idées

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Olivier Houdé

se passionne pour l'intelligence en construction chez les enfants...

Arnaud Le Guern

offre un petit manuel attachant, à destination des juilletisto-aoûtiens en errance...

Michal Ajvaz

écrit à Prague des ouvrages de fiction, de philosophie et des essais.

Denis Lachaud

explore les nouvelles formes de contestation...

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Kinga Wyrzykowska, née à Varsovie,

a appris à lire, conter, rêver en français...

Naïri Nahapétian

née à Téhéran, parle, écrit et rêve en français...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Sandrine Collette

partage sa fascination pour la puissance incontrôlable de la nature...

Les lecteurs du Monde

découvrent le portrait de Denis Soula...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Joëlle Miquel

aimerait partager la générosité des coeurs ouverts...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

Jérôme Ferrari

livre son plus beau texte depuis Où j'ai laissé mon âme...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Elmore Léonard

a résumé son art en «Dix règles d'écriture»...

DOA

est romancier à la Série Noire, Gallimard...

Russell Banks

affectionne la nouvelle...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Raphaëlle Riol

écrit nécessairement en compagnie de mon chat...

Océane MADELAINE

est céramiste et écrivain

Maurice Ravel

rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun, en mars 1916...

Valérie PARENT

est amoureuse des chats...

Arrigo Lessana

a été chirurgien du coeur pendant plus de trente ans...

Riad Sattouf

est né d'un père syrien et d'une mère bretonne...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Russell Banks

revient avec douze nouvelles qui sont autant de pépites...

Jean Rolin

est du côté des rêveurs...

Mathieu Burniat

raconte la passion de la cuisine...

Patrick Modiano,

Prix Nobel de littérature, raconte le mystère de l'inspiration et son amour infini des librairies...

Francine Perrot

invite à découvrir les trésors qui sont en nous...

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Je me tuerais pour vous et autres nouvelles inédites

Couverture du livre Je me tuerais pour vous et autres nouvelles inédites

Auteur : Francis Scott Fitzgerald

Postface : Anne Margaret Daniel

Traducteur : Marc Amfreville

Date de saisie : 01/06/2017

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Fayard, Paris, France | Grasset, Paris, France

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-246-81294-4

GENCOD : 9782246812944

Sorti le : 29/03/2017

  • Les présentations des éditeurs : 12/04/2017

Francis Scott Fitzgerald fut un nouvelliste hors pair. Les revues littéraires américaines s'arrachaient ses textes quand l'auteur emblématique des années folles était au faîte de sa gloire. Dix-huit textes inédits viennent d'être retrouvés : seize nouvelles et deux esquisses de scénario destinées à Hollywood qui apparaissent aujourd'hui comme un approfondissement de son oeuvre. Les rêves de gloire ou de succès, la solitude des gens simples ou célèbres dans un monde en crise, le milieu du cinéma et ses moeurs, mais aussi la maladie et la folie sont quelques-uns des thèmes qui traversent le présent recueil. La publication de ces nouvelles inédites du mythique romancier américain constitue un événement littéraire mondial.

Francis Scott Fitzgerald (1896-1940) est un des plus grands écrivains de la littéraire américaine du XXe siècle. Il est notamment l'auteur des chefs-d'oeuvre Gatsby le Magnifique (1925 ; nouvelle traduction publiée en «Cahiers rouges», Grasset, 2014) et Tendre est la nuit.



  • La revue de presse Didier Jacob - L'Obs du 18 mai 2017

Dix-huit nouvelles inédites confirme le génie de l'auteur de "Gatsby", et son sens des passions contrariées. Toujours beaucoup d'étoiles dans les ciels de Fitzgerald. Mais aussi dans les yeux des filles, peut-être parce qu'elles cherchent l'amour et qu'elles s'en servent comme d'une torche pour scruter l'âme des garçons...
Il avait le coeur féminin, comme le confirme ce recueil de dix-huit textes inédits, récemment retrouvés, et dont la parution est une aubaine.


  • La revue de presse Raphaëlle Leyris - Le Monde du 4 mai 2017

A l'exception du premier, «Reconnaissance de dette», qui remonte à 1919, tous ont été écrits pendant la seconde moitié de ces années 1930, si difficiles pour lui. Sept des nouvelles dormaient dans les archives Fitzgerald conservées à l'université de Princeton (New Jersey). Trop peu pour constituer un volume ; la découverte des autres parmi des papiers familiaux, en 2012, a convaincu les légataires de Fitzgerald de les réunir dans ce volume dont la publication a été orchestrée comme un événement mondial.


  • La revue de presse François-Guillaume Lorrain - Le Point, avril 2017

"Je me tuerais pour vous", un recueil inédit composé dix-huit nouvelles écrites dans les années 1930 paraît, hanté par la mort, la mélancolie et la folie...
En 2008, on avait exhumé sa pièce de théâtre (Un légume). En 2012, il avait été pléiadisé avant qu'on ne retrouve un livre d'entretiens (Des livres et une Rolls). Le phénix Fitzgerald (1895-1940) n'en finit pas de renaître de ses cendres. Mais, cette fois, l'écrivain aux débuts fulgurants, qui connut une longue agonie littéraire, renaît plus fort avec un recueil inédit dans un genre qu'il pratiqua toute sa vie : la nouvelle.


  • La revue de presse Nelly Kaprièlian - Les Inrocks, mars 2017

Seize nouvelles et deux scripts de l'auteur de Gatsby le magnifique sortent en français. Autant de comédies subversives au ton doux-amer sur fond de quiproquos absurdes.


  • La revue de presse Nathalie Crom - Télérama du 29 mars 2017

Ecrits dans les années 1930, jamais publiés, les textes qui composent ce recueil mettent en lumière la profonde mélancolie et l'ironie, souvent cruelle, de l'auteur américain...
Dans les meilleures parmi ces ­nouvelles, «Je me tuerais pour vous», ­­­­­­«Salut à Lucy et Elsie», «La perle et la fourrure»..., Fitzgerald instille ce mélange d'ironie cruelle, de profonde mélancolie et de vraie âpreté qui est son climat de prédilection. Il nimbe aussi ces histoires d'une in­tangible mais prégnante sensation de précarité, de déséquilibre, sorte de prescience d'un désastre inévitable, qui contribue au caractère secrètement poignant de toutes ses fictions, nouvelles ou ­romans, et les extirpe toujours du réalisme banal. Mais la quintessence de l'art de Fitzgerald se manifeste sans doute dans ces si nombreux fragments de prose qui, tout à coup, semblent échapper à la narration, surgir de la page et se cristalliser, pour imprimer durablement sur la rétine ou l'esprit du lecteur une image, une sensation, une intuition


  • Les courts extraits de livres : 12/04/2017

Reconnaissance de dette

I.

Ce n'est pas mon vrai nom que vous lisez ci-dessus - celui auquel il appartient m'a donné la permission de l'utiliser pour signer ce texte. Je ne divulguerai pas le mien. Je suis éditeur. Je publie de longues histoires d'amour écrites par de vieilles filles du Dakota du Sud, des romans policiers qui parlent de riches hommes du monde et de femmes apaches dotées de «grands yeux noirs», des travaux sur telle ou telle menace ou sur la couleur de la lune à Tahiti, rédigés par des universitaires et autres chômeurs. Je n'accepte aucune oeuvre de fiction proposée par des écrivains de moins de quinze ans. Les éditorialistes et les communistes (je confonds toujours ces deux mots) me vouent aux gémonies parce que je ne m'intéresse qu'à l'argent. C'est vrai, je suis extrêmement vénal. Ma femme en a besoin. Mes enfants dépensent sans compter. Si on m'offrait tout l'argent qui s'entasse à New York, je ne le refuserais pas. Je préférerais publier un livre qui promette un premier tirage de cinq cent mille exemplaires, plutôt que d'avoir découvert Samuel Buder, Theodore Dreiser et James Branch Cabell la même année. Vous penseriez comme moi si vous étiez éditeur.
Il y a six mois, j'ai signé un contrat pour une valeur sûre. Un livre de la main d'Harden, le spécialiste des recherches parapsychologiques - le célèbre Dr Harden. Son premier essai, publié par mes soins en 1913, avait accroché le public comme un crabe de Long Island vous saisit, et à l'époque, le parapsychologique était loin d'être aussi en vogue qu'aujourd'hui. Nous l'avons annoncé comme un livre à la puissance émotionnelle sans précédent. Son neveu, Cosgrove Harden, était mort à la guerre, et le Dr Harden avait écrit avec élégance et pudeur un récit sur la façon dont il était entré en communication par divers moyens avec ce jeune homme dans l'au-delà.
Le Dr Harden ne recherchait pas le succès à tout prix. C'était un savant éminent, titulaire d'un doctorat de psychologie délivré par l'Université de Vienne, et d'un autre, de droit, décerné par l'Université d'Oxford, autrefois professeur invité à l'Université d'Ohio. Son livre n'était ni aride ni naïf. Il était animé par un sérieux absolu. Par exemple, il racontait dans ces pages qu'un jeune homme du nom de Wilkins était venu frapper à sa porte en affirmant que le défunt lui devait trois dollars et quatre-vingts cents. Il lui avait demandé de sonder les intentions du disparu à ce sujet. Le Dr Harden avait catégoriquement refusé. Il considérait que pareille requête équivalait à prier les saints pour un parapluie égaré.
La publication nous a demandé quatre-vingt-dix jours de préparation. Pour la première de couverture, nous avions le choix entre trois types de police différents et deux illustrations, tous commandés aux étoiles de la profession, avant que la jaquette proprement dite soit confectionnée. Les épreuves finales ont été relues par sept correcteurs irréprochables pour que le plus léger tremblement dans la queue d'une virgule ou la moindre coulée dans un I majuscule ne risquent pas d'offenser la vue si exigeante du Grand Public Américain.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia