Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Virginie Despentes

est l'auteure notamment de "Les Jolies choses"

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jordan Harper

est originaire du Missouri

José Luis Zárate

est considéré comme un pionnier des littératures fantastiques au Mexique.

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Emmanuelle Pirotte

est ovationnée par les libraires et la presse (dont François Busnel)

Michal Ajvaz, figure littéraire tchèque,

est considéré comme un écrivain majeur aux États-Unis

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Didier Daeninckx

raconte un beau souvenir de librairie (voir ses réponses au questionnaire décalé)

Jérôme Garcin

reçoit le prix du Parisien magazine, avec Le voyant

Pierre Raufast

a toujours un carnet sur lui, pour noter les nouvelles idées

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Diane Meur

réinvente brillamment le genre de la saga...

Olivier Houdé

se passionne pour l'intelligence en construction chez les enfants...

Arnaud Le Guern

offre un petit manuel attachant, à destination des juilletisto-aoûtiens en errance...

Michal Ajvaz

écrit à Prague des ouvrages de fiction, de philosophie et des essais.

Denis Lachaud

explore les nouvelles formes de contestation...

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Anne Poiré et Patrick Guallino

aiment les chats et la bonne humeur...

Frédéric Couderc

salue la force et la bienveillance de Nelson Mandela

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Kinga Wyrzykowska, née à Varsovie,

a appris à lire, conter, rêver en français...

Naïri Nahapétian

née à Téhéran, parle, écrit et rêve en français...

Aki Shimazaki

née au Japon, vit à Montréal...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Sandrine Collette

partage sa fascination pour la puissance incontrôlable de la nature...

Fanny Chiarello

est lauréate du Prix Orange du Livre 2015...

Les lecteurs du Monde

découvrent le portrait de Denis Soula...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Joëlle Miquel

aimerait partager la générosité des coeurs ouverts...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

Jérôme Ferrari

livre son plus beau texte depuis Où j'ai laissé mon âme...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Elmore Léonard

a résumé son art en «Dix règles d'écriture»...

DOA

est romancier à la Série Noire, Gallimard...

Russell Banks

affectionne la nouvelle...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Arnaldur Indridason

dépasse le thriller...

Raphaëlle Riol

écrit nécessairement en compagnie de mon chat...

Océane MADELAINE

est céramiste et écrivain

Cécile Huguenin

est une nomade...

Maurice Ravel

rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun, en mars 1916...

Valérie PARENT

est amoureuse des chats...

Arrigo Lessana

a été chirurgien du coeur pendant plus de trente ans...

Riad Sattouf

est né d'un père syrien et d'une mère bretonne...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Russell Banks

revient avec douze nouvelles qui sont autant de pépites...

Jean Rolin

est du côté des rêveurs...

Mathieu Burniat

raconte la passion de la cuisine...

Patrick Modiano,

Prix Nobel de littérature, raconte le mystère de l'inspiration et son amour infini des librairies...

Francine Perrot

invite à découvrir les trésors qui sont en nous...

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le Robinson suisse

Couverture du livre Le Robinson suisse

Auteur : Johann David Wyss

Postface : Peter von Matt

Illustrateur : Hannes Binder

Traducteur : Lionel Felchlin

Date de saisie : 13/05/2017

Genre : Jeunesse à partir de 9 ans

Editeur : Joie de lire, Genève, Suisse

Collection : Encrage

Prix : 16.50 €

ISBN : 9782889083282

GENCOD : 9782889083282

Sorti le : 16/03/2017

Un titre certes antinomique pour une nation qui ne possède pas le moindre débouché maritime. C'est vite ignorer que le désir secret de faire naufrage peut atteindre les plus lointaines vallées alpines. Si Johann David Wyss est un illustre inconnu pour le lecteur français, la faute en revient certainement à Jules Verne et à sa renommée ombrageuse. Pourtant, ce roman mettra la puce à l'oreille aux nostalgiques de l'émission récré A2. C'est à cette époque que les aventures des Robinsons suisses étaient diffusées en feuilleton. Nous déconseillerons toutefois cette robinsonnade aux végétariens militants car l'on y tue plus d'animaux sauvages que dans Tintin au Congo ! «Il faut bien qu'ils mangent», rétorquerait certainement Mike Horn avec le bon sens pratique que nous lui connaissons. Il est vrai que ce roman est un petit manuel de l'apprenti Robinson qui ne dit pas son nom. Il fera de vous un sacré débrouillard si vous l'appliquez à la lettre. Les compagnies de croisière italiennes devraient sans hésiter placer discrètement un exemplaire de ce titre dans chaque cabine, au cas où...


  • Les présentations des éditeurs : 25/05/2017

Un roman d'aventures qui a passionné les lecteurs français du XIXe siècle, dont Jules Verne.

Une famille suisse - le père, la mère Katharina et leurs quatre fils (Fritz, Ernst, Jack et Franz) - s'échoue sur une île déserte. Seuls survivants d'un naufrage, ils parviennent à sauver un certain nombre d'animaux et d'objets de l'épave. Ils vont vivre de chasse, de pêche et de cueillette, mais aussi domestiquer des animaux sauvages, cultiver des champs et construire toutes sortes d'outils, de bateaux et de cabanes. Ils vont aussi devoir affronter des animaux dangereux - boa, lion, tigre, ours... Au fil des années, ils font de cette île sauvage un petit paradis. Dix ans plus tard, ils y rencontrent une jeune Anglaise naufragée, Miss Jenny. Un navire aborde finalement dans l'île et la famille doit choisir : rester et fonder la colonie de la Nouvelle-Suisse, ou tout abandonner et rentrer en Europe...
Johann David Wyss, un pasteur bernois, a imaginé cette histoire pour ses quatre fils en 1812. Grand admirateur du roman, Jules Verne s'en inspirera pour son «École des Robinsons» et écrira une suite au Robinson suisse, en 1900, Seconde Patrie.
Peter Stamm, qui a lu Le Robinson suisse dans son enfance et a voulu le faire découvrir à ses deux fils, a remarquablement adapté ce récit pour les jeunes lecteurs actuels. Les illustrations à la carte à gratter d'Hannes Binder transporteront le lecteur et enflammeront son imagination.

Johann David Wyss est né à Berne en 1743. Pasteur à la collégiale de Berne, il est l'auteur du Robinson suisse, l'un des plus célèbres romans écrits à l'imitation du Robinson Crusoé de Daniel Defoe.

Peter Stamm est né en 1963 en Suisse. Après des études de commerce, il séjourne longuement à Paris, New York et en Scandinavie. Écrivain et journaliste, il est rédacteur en chef du magazine Entwürfe für Literatur depuis 1997. Il obtient en 1998 le «Rauriser Literaturpreis» pour son premier roman, Agnès. Aujourd'hui, Peter Stamm vit et travaille à Zurich, Winterthur et Berlin. Il a publié chez Christian Bourgois Agnès, Comme un cuivre qui résonne, D'étranges jardins.

Né en 1947, Hannes Binder étudie à l'École des arts appliqués de Zurich, puis travaille comme graphiste à Milan et Hambourg. Aujourd'hui, il vit à Zurich. Son travail d'illustrateur et de peintre se concentre sur les techniques de gravure et de carte à gratter.


  • Les courts extraits de livres : 25/05/2017

CHAPITRE 1

Un bateau s'échoue. Une famille parvient saine et sauve sur une île.
Premières explorations de l'île et de l'épave.

La tempête avait fait rage pendant six longs et horribles jours. Au septième, le gros temps n'avait pas faibli, il semblait même se déchaîner de plus belle. Nous avions tellement dévié de notre route vers le sud-est que personne ne savait plus où nous nous trouvions. Une partie des mâts avait volé en éclats et disparu, le bateau prenait l'eau, qui pénétrait de plus en plus dans la coque. L'équipage était épuisé par le dur labeur et les longues veilles, il était découragé. Les matelots, qui juraient et pestaient d'habitude, faisaient leur travail en silence avec des mines hagardes.
Je m'étais rendu sur le pont pour en apprendre davantage du capitaine sur notre situation, mais il avait juste secoué la tête, désemparé. En retournant dans la cabine, trempé jusqu'aux os, je vis mes quatre fils réunis autour de leur mère et chanter avec elle des chants du pays. Je faillis avoir le coeur brisé en entendant leurs voix faibles qui se perdaient presque dans le hurlement et le mugissement de la tempête. Ils n'avaient pas quitté la cabine depuis des jours et me regardaient d'un air suppliant. J'essayai de les réconforter et de les encourager quelque peu :
- Le bon Dieu sait où nous sommes, s'il veut que nous soyons sauvés, il nous aidera.
Katharina, ma femme, essuya les larmes de ses yeux et tenta d'être courageuse. Mais je lus sur son visage qu'elle aussi craignait le pire. Soudain, un cri s'éleva dans le fracas :
- Terre ! Terre !
Au même instant, un choc violent secoua le bateau et me projeta au sol. Un craquement effroyable retentit, un gémissement, puis le grondement toujours plus fort de l'eau qui s'engouffrait de toutes parts. J'entendis une autre voix, ce devait être celle du capitaine :
- Nous sommes perdus, mettez les chaloupes à la mer ! Les plaintes apeurées des enfants me fendirent le coeur.
- Gardez espoir, leur dis-je. Notre bateau n'a pas encore coulé. Et la terre est proche.
Je me précipitai hors de la cabine pour regagner le pont, je devais découvrir ce qui se passait. Une énorme vague me renversa aussitôt. Je m'agrippai au cordage tandis que de nouvelles lames déferlaient au-dessus de moi. Lorsque je pus enfin lever les yeux, je vis que l'équipage avait pris place dans les canots de sauvetage et qu'un matelot larguait l'amarre et débordait la dernière chaloupe. Je les hélai, suppliant de ne pas nous oublier, ma famille et moi, mais ma voix ne semblait pas porter jusqu'à eux dans le hurlement du vent.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia