Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Animus et anima

Couverture du livre Animus et anima

Auteur : Emma Jung

Date de saisie : 22/06/2017

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : la Fontaine de Pierre, Paris, France

Prix : 10.00 €

ISBN : 9782902707690

GENCOD : 9782902707690

Sorti le : 10/05/2017

  • Le courrier des auteurs : 22/06/2017

1) Qui êtes-vous ? !
L'éditrice de ce livre.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La relation qui se crée entre un homme et une femme a pour pendant une autre relation, tout intérieure, celle qui existe, chez la femme, avec le masculin (partie de la femme que Jung a appelé animus) ; ou, chez l'homme, avec sa partie féminine (l'anima). Lorsque nous prenons conscience de la nature de cette partie complémentaire en nous, un échange beaucoup plus profond et vrai parvient à se faire jour entre hommes et femmes, une harmonie se vit.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Il est d'une importance primordiale de faire la distinction entre soi-même et l'animus, de délimiter précisément sa zone d'influence. C'est l'unique façon de se soustraire aux conséquences désastreuses d'une possession par l'animus ou d'une identification à lui.» (p. 75) (Et, bien sûr, il en va de même avec l'anima pour un homme !)

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Un très beau duo où les voix masculine et féminine se répondent, se mêlent, se suivent.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La passionnante découverte de la femme intérieure (pour un homme) et de l'homme intérieur (pour une femme). Au fil des expériences et des prises de conscience, on commence à percevoir que les liens qui se tissent entre un homme et une femme correspondent à un dialogue intérieur débouchant sur une union entre ces deux grands principes, le féminin et le masculin (le yin et le yang).


  • Les présentations des éditeurs : 23/05/2017

Les recherches de C.G. Jung ont mis en évidence l'existence d'images ou de figures caractéristiques qui émergent en tout temps et en tout lieu, rappelle Emma Jung dans son introduction : le héros, le monstre, le magicien, la sorcière, l'enfant, etc. Jung nomme ces figures des «images primordiales ou archétypes», car ce sont des représentations tout à fait universelles et intemporelles.

«Parmi ces archétypes, dit-elle, il en est surtout deux auxquels on accorde une importance particulière, car ils font partie de la personnalité tout en prenant racine dans l'inconscient collectif ; ils forment une sorte de lien ou de passerelle entre le personnel et l'impersonnel, entre le conscient et l'inconscient. Jung a nommé ces deux figures - l'une masculine et l'autre féminine - l'animus et l'anima.» L'animus est la composante masculine de l'inconscient de la femme, et l'anima la composante féminine de l'inconscient de l'homme.

À l'aide de contes et de légendes, grâce aussi à son propre vécu de femme, à son expérience d'analyste, l'auteure entre dans les subtilités de la relation entre l'homme et la femme ; et elle montre que cette relation dépend aussi du lien qui se crée, à l'intérieur de soi, entre le masculin et le féminin. Sous la plume d'Emma Jung, la rencontre avec l'animus (pour une femme) et avec l'anima (pour un homme) semble être un processus naturel.


  • Les courts extraits de livres : 25/05/2017

Extrait de l'introduction

Selon une conception primitive et proche de la nature, l'âme n'est pas une entité monolithique, mais une figure qui prend des formes variant à l'infini. Tous les peuples partagent la croyance que des esprits ou des âmes habitent l'être humain, qu'ils s'introduisent avant ou au moment de la naissance, ou pénètrent en lui ultérieurement pour y déployer leurs effets. Tantôt on les tient pour des esprits des ancêtres ou de la tribu, tantôt pour ce qu'on appelle des «âmes de la brousse», qui résident, pense-t-on, dans des animaux, tout en étant rattachées à un individu donné. Dans nos croyances populaires, dans les mythes et les contes de fées, une signification similaire est attribuée aux géants, nains, fées et magiciens, qu'ils soient bons ou méchants, ainsi qu'aux esprits des défunts et parfois même des animaux.
Des expériences familières peuvent avoir le même impact : de temps en temps, des états d'âme ou des émotions s'emparent de nous, des impulsions, des sentiments, des pensées et des images qui nous sont totalement étrangers. Ces émotions sont souvent en opposition flagrante avec nos convictions ou nos intentions propres, si bien qu'elles semblent constituer les expressions autonomes d'êtres différents de nous.
Quand saint Paul affirme : «Je ne fais pas le bien que je veux et commets le mal que je ne veux pas», il parle de la même expérience, il décrit ce qui se manifeste parfois en nous sous la forme d'une volonté étrangère faisant le contraire de ce que nous-mêmes voulons ou approuvons. Cette autre volonté ne fait pas nécessairement le mal, elle peut aussi vouloir le bien : nous la ressentons alors comme un être supérieur qui nous guide ou nous inspire, comme un esprit protecteur ou un génie, au sens du daimon de Socrate. C'est souvent quelque chose que nous ne pouvons pas qualifier de bon ou de mauvais, c'est une présence surprenante, différente de notre propre volonté et de notre propre pensée. Elle éveille en nous la sensation d'être animés ou possédés par des esprits étrangers.
Une autre source de telles représentations crée aussi une expérience immédiate que chacun peut vivre : c'est le dynamisme des rêves et des fantasmes.
Le rationalisme scientifique a occulté la signification de ces phénomènes et pris la conscience du moi pour la totalité de la psyché, mais la psychologie moderne est parvenue récemment à des conceptions qui ont une parenté surprenante avec les croyances très anciennes que nous venons d'évoquer. Elle considère en effet que le moi conscient n'est qu'une partie de la psyché. Certaines manifestations, qui apparaissent surtout dans des conditions inhabituelles de la vie psychique, ne peuvent quasiment pas s'expliquer autrement que par l'existence d'espaces psychiques qui ne sont pas de l'ordre de la conscience du moi. C'est de leurs activités et de leurs contenus que sont issus non seulement les rêves, mais aussi de nombreux autres symptômes ou manifestations qui seraient sinon incompréhensibles. Ces espaces psychiques situés hors de la conscience sont désignés par le terme «inconscient». Des chercheurs comme Janet, Flournoy, Breuer, Freud et autres ont fourni la preuve de l'existence de cette psyché inconsciente.
On ne peut toutefois pas se contenter de constater qu'il existe un inconscient, car cette notion n'exprime dans un premier temps que quelque chose de vague et de négatif. Il faut donc passer à l'étape suivante : pourquoi cet inconscient existe-t-il et que contient-il ?


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia