Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les filles de Roanoke

Couverture du livre Les filles de Roanoke

Auteur : Amy Engel

Traducteur : Mireille Vignol

Date de saisie : 28/06/2017

Genre : Policiers

Editeur : Autrement, Paris, France

Collection : Littératures

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782746744721

GENCOD : 9782746744721

Sorti le : 07/06/2017

  • Les présentations des éditeurs : 28/06/2017

«Soit nous fuyons, soit nous mourons.»
Tout le monde admire les filles Roanoke. Elles sont belles, jeunes, riches et vivent avec leurs grands-parents au milieu du Kansas, dans un immense domaine noyé de soleil. Leur vie semble si douce... Pourtant Camilla, Pénélope, Eleanor, toutes les filles de la lignée ont connu des fins tragiques. Il y a quelque chose de pourri au royaume des Roanoke.
Plongée étouffante au coeur des relations troubles d'une famille d'aujourd'hui, Les Filles de Roanoke est un véritable page turner atmosphérique et haletant. Amy Engel distille avec talent le poison des non-dits, dans la lignée des grands romans de Joyce Carol Oates.

«Ces Filles viendront longtemps vous hanter.»
L.S. Hilton, auteure de Maestra
«Un thriller provocant.»
Telegraph

Née au Kansas, avocate de formation, Amy Engel est l'auteure à succès de la saga The Book of Ivy. Son nouveau roman Les Filles de Roanoke, paru aux États-Unis en mars 2017, a été acclamé par la critique et les lecteurs.



  • La revue de presse Christine Ferniot - Télérama du 28 juin 2017

Penchant vers un fantastique à la Laura Kasischke, mâtiné de gothique anglais, le roman de l'Américaine Amy Engel distille une inquiétude qui s'épaissit au fil de l'histoire. On croit un temps qu'elle s'engage dans la simple aventure d'une adolescente tentant de se libérer des carcans familiaux, mais elle nourrit son intrigue de gravité, d'interdits, de désordres moraux, jouant sur la beauté des lieux et la chaleur estivale.


  • Les courts extraits de livres : 22/06/2017

ALORS

La deuxième fois que je vis Roanoke, c'était un mois après le suicide de ma mère. Elle s'était pendue à la poignée de la porte de sa chambre pendant que j'étais à l'école. Un noeud coulant à la ceinture de sa robe de chambre, agenouillée en position de prière. Elle avait manifesté dans la mort une forme de consécration, de détermination, que je ne lui avais jamais connue de son vivant. Elle avait laissé une note gribouillée en marge du Sunday Times : «J'ai essayé d'attendre. Je suis désolée.» Les policiers m'avaient demandé si je comprenais ce qu'elle avait voulu dire, mais je n'en avais pas la moindre idée. Attendre quoi ? Comme s'il y aurait eu, dans l'avenir, un bon moment pour se foutre en l'air.
Les premiers jours suivant le décès, j'avais été hébergée par le drag-queen de l'appartement voisin. Ma mère n'avait pas vraiment d'amis et, franchement, moi non plus. On ne s'était pas bousculé pour m'embrasser ou m'offrir le réconfort d'un petit plat maison. En matière de tuteur, Carl n'était pas pire qu'un autre. Il me laissait emprunter son maquillage. Il était gentil. Et comme ma mère avant lui, il n'était pas à cheval sur les principes éducatifs. Mais même si Carl l'avait souhaité, les services de l'État ne lui auraient jamais permis de me garder.
L'assistante sociale chargée de mon cas était une femme en surpoids nommée Karen, avec un faible pour les tee-shirts de concerts délavés et les chips saveur crème oignons.
- Je vois pas pourquoi je peux pas trouver un boulot, lui avais-je dit. Et vivre seule.
Elle avait engouffré une poignée de chips et essuyé ses mains huileuses sur le visage d'Axl Rose.
- Tu n'as même pas seize ans.
- Bientôt, lui avais-je rappelé. Dans trois semaines.
- Si c'était dans trois minutes, ça changerait rien. Faut que t'aies dix-huit ans.
- Je veux pas...
Elle m'avait interrompu d'un geste de la main.
- J'ai trouvé de la famille qui veut de toi.
- Quelle famille ?
Je savais que ma mère était originaire du Kansas, bien sûr. Qu'elle avait grandi dans une maison qui avait un nom, comme une personne, comme une entité vivante. Mais je n'avais jamais rencontré les membres de sa famille. Ils ne nous rendaient jamais visite, ne téléphonaient jamais, n'écrivaient jamais. Je les avais crus morts ou désireux que nous le soyons.
Karen avait consulté les documents sur son bureau.
- Les parents de ta maman. Yates et Lillian Roanoke. Ils habitent tout près d'Osage Flats, au Kansas. (Elle m'avait fait sursauter en frappant le bureau.) C'est ton jour de chance, on dirait. (Elle avait à nouveau dressé la main, un doigt levé.) Premièrement, ils sont riches. (Un autre doigt en l'air.) Deuxièmement, ils élèvent déjà une de tes cousines. (Elle avait lu le papier.) Allegra. Elle a environ six mois de moins que toi. Elle a toujours vécu avec eux, d'après ce que je peux voir. Et troisièmement, ils veulent t'accueillir. Ils ne sont pas «disposés» à le faire, ils veulent le faire. (Elle avait agité la liasse de documents sous mon nez.) Ils ont déjà acheté ton ticket de bus. Tu pars demain.

(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia