Le choix des libraires - en savoir plus sur le livre Aquaforte

Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Aquaforte

Couverture du livre Aquaforte

Auteur : Kirsten J. Bishop

Traducteur : Jean-François Le Ruyet

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Atalante, Nantes, France

Collection : La dentelle du cygne

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-84172-344-7

GENCOD : 9782841723447

Chapeau bas L'Atalante, et merci de m'avoir donné l'occasion de lire ce petit bijou. Aquaforte est un OLNI, entendez par là un Objet Littéraire Non Identifié. Ce n'est pas de la fantasy, ce n'est pas vraiment non plus du fantastique et encore moins de la science-fiction : c'est nouveau, c'est totalement original. K. J. Bishop a écrit un roman formidable, tant par une écriture remarquable que par une ambiance forte, sombre et sale, qui colle à la peau. Nous naviguons au fil des pages dans un monde à la fois proche et totalement différent du notre. On perd ses repères, mais au lieu de se raccrocher à ce que l'on connaît on se laisse porter par le texte.
Depuis La Horde du Contrevent d'Alain Damasio qui avait reçu le Grand Prix de l'Imaginaire en 2005, je n'avais pas ressenti une sensation aussi forte de découvrir quelque chose de réellement nouveau.
C'est formidable et en plus c'est en un seul tome !


  • Les présentations des éditeurs : 11/09/2006

Fuyant une révolution avortée, Gwynn le soudard et Raule la chirurgienne itinérante arrivent dans la cité d'Escorionte où règnent luxuriance et corruption. L'un se met au service d'un trafiquant d'esclaves, l'autre s'établit dans un quartier miséreux pour y pratiquer son art.

Mais une graveuse du nom de Beth attire Gwynn dans un univers où l'art subvertit le réel, où la raison s'étonne et bascule. Le sphinx et le basilic figurés dans son eau-forte énigmatique seraient-ils davantage que des signes ?

Et, tandis que Raule enregistre les maux d'une ville féroce et décadente, Gwynn, interpellé par un padre lubrique à la magie évanouie, hésite au seuil d'un territoire mouvant où le rêve et la réalité s'enchâssent pour dessiner une image monstrueuse et poignante de son destin.

Ce somptueux premier roman de l'Australienne K. J. Bishop bouscule les canons de la fantasy. Traduit en une dizaine de langues, il a été salué par la critique ainsi que de nombreux auteurs tels que Michael Moorcock.


  • Les courts extraits de livres : 12/09/2006

Hormis les fantômes qui hantaient ses rêves, Raule n'avait croisé aucun visage connu, ami ou ennemi, depuis plus de dix-huit mois. Bien qu'elle envisageât de temps à autre de quitter le pays, elle trouvait son existence trop solitaire depuis quelque temps, elle avait décidé d'y rester. Un verre lui ferait du bien, et, si possible de l'eau pour un bain. Elle alla au bar. Personne. Une forte odeur lui saisit les narines.
En regardant derrière le comptoir, elle découvrit le cadavre d'un vieil homme : l'aubergiste, certainement. Un objet lourd et tranchant lui avait défoncé le crâne comme une coquille d'oeuf. Le sang autour de lui était encore frais. Sur une étagère derrière le bar étaient alignées quelques bouteilles, mais Raule décida de se passer d'alcool pour le moment. Dans le mur du fond, on devinait un espace entre deux plaques de ferraille, et une autre pièce au-delà. Sans un regard pour les quatre types, elle se dirigea vers cette brèche.
«Arrête, femme !»
Elle ne reconnut pas la voix de sa vieille connaissance à la table. Celle à ses oreilles rappelait un crissement de scories de ferraille. Raule s'arrêta net.
«Comment est mort ce type, d'après toi ? demanda l'autre d'une voix traînante.
- Je dirais, répondit Raule sans se retourner, qu'il s'est ouvert la tête en tombant.»
Elle entendit quelques mauvais rires. Puis le frottement et le claquement des cartes sur la table lui indiquèrent que la partie avait repris.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia