Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Se résoudre aux adieux

Couverture du livre Se résoudre aux adieux

Auteur : Philippe Besson

Date de saisie : 04/01/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Julliard, Paris, France

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2260017264

GENCOD : 9782260017264

Sorti le : 04/01/2007

De Cuba à New-York, de Venise à Paris via l'Orient-Express, Louise, abandonnée par son amant, fuit la douleur de la séparation en partant loin. Elle ponctue cette fuite par des lettres, où elle transcrit ses sentiments, se souvient, analyse, ouvre son coeur pour mieux oublier... l'écriture en guise de rédemption et d'exutoire.
Sous une forme épistolaire rien de moins qu'évidente, Philippe Besson signe ici une de ces histoires tristes dont il a le secret, même si, pour une fois l'espoir clôture le roman. Tout en finesse psychologique, en nuances, dans un français délicatement ciselé qui fait de la lecture de ses romans un véritable bonheur, Philippe Besson nous conte la fin d'un deuil amoureux uniquement vu par Louise, sans qu'elle ne sache jamais si Clément, l'amant en question, lira ses lettres, mais après tout, peu importe...
"Se résoudre aux adieux" est un grand Besson !
On dit souvent qu'il est l'un des auteurs préférés des Libraires ? Pour moi oui, il l'est ! Au travers de l'ensemble de son oeuvre, de "Son frère" à " un instant d'abandon" cela ne fait aucun doute...


Julien Daillière - 29/01/2007


  • Les présentations des éditeurs : 05/01/2007

" Je me perds facilement dans cette ville rongée par la mer, au long de ruelles dont je ne mémorise pas les noms.
Si tu me voyais errer au milieu des ruines, tu ne me reconnaîtrais pas. " De Cuba, d'Amérique ou d'Italie, une femme écrit à l'homme qu'elle aime et qui l'a quittée. Mais ses lettres restent en souffrance.

Philippe Besson, l'auteur de En l'absence des hommes et L'Arrière-Saison, dit les liens dénoués, les exils illusoires, les deuils à accomplir et l'infatigable espérance.



  • La revue de presse Mohammed Aïssaoui - Le Figaro du 1er février 2007

Mais Louise, la narratrice, ne se résout pas aux adieux, contrairement à ce que laisse entendre le titre de ce roman. Cela donne une longue série de lettres - près de deux cents pages au total - écrites par une femme qui souffre d'avoir été quittée, dit son incompréhension, puis, au fil des pages, l'amertume et la fausse légèreté. À aucun moment ses sentiments ne sont explicitement exprimés : ils n'en ont que plus de force et, de façon étonnante, plus de profondeur. Louise ne s'apitoie pas sur son sort, l'impression qui domine est même un certain détachement vis-à-vis de sa propre douleur. La prouesse de Philippe Besson est d'arriver à bâtir à partir d'un fait banal - une femme est quittée par son amant qui préfère rester avec son épouse - un récit remarquable et simple à la fois. Le romancier est décidément passé maître dans l'art de décrypter les sentiments, il porte un regard d'une rare acuité sur les rapports humains. Ici, c'est le désamour vécu et vu de l'intérieur. Et cette fois, il se met à la place d'une femme. Ainsi l'auteur réussit-il, dès les premières lignes, à dresser un décor, à créer une ambiance, et à donner vie à deux personnages dotés d'une véritable force psychologique.


  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express du 4 janvier 2007

Histoire classique, en effet, que cette rupture amoureuse...
Et pourtant. Encore une fois, la magie bessonienne fait mouche. Comme son héroïne, l'auteur des Jours fragiles et d'Un instant d'abandon cisèle le détail, ausculte les passions, trouve les mots justes...
Fascinant Besson. Capable d'empathie absolue, d'investissement total dans le «je» féminin. A croire que l'homme quitté connaît les mêmes affres que la femme..


  • Les courts extraits de livres : 14/01/2007

Clément,

Je t'écris à nouveau alors que tu ne m'as pas répondu. Tu disposais de mon adresse, pourtant : elle figurait sur le papier à en-tête de l'hôtel. De toute façon, je me doutais (ou je savais ? allez, je me doutais, c'est moins tragique) que je n'obtiendrais pas de réponse. Évidemment, tu demeurerais muet, tu ne te manifesterais pas. Peut-être, lorsque tu as lu mes lettres, as-tu éprouvé une sorte de tristesse, pas très éloignée de l'indulgence, et peut-être cet étalage de ma névrose ordinaire t'a-t-il un peu atteint. Mais cette compassion, s'il y en a eu, a dû te quitter très vite pour laisser la place à un accablement et à un refus d'entrer dans mon jeu. Tu as dû penser : elle tente de me culpabiliser même si elle s'en défend mais je ne marche pas. Ou bien tu t'es souvenu de nos amours - tu n'as pas pu tout occulter quand même -, il y a eu comme une bouffée, un reflux, mais tu t'es repris immédiatement. Pas question de céder à un chantage affectif. Et tu t'es rappelé que le plus sage est encore de t'en tenir à ta décision (car le silence est une décision, n'est-ce pas ?), de ne pas en dévier. Et puis que m'aurais-tu dit ? La vérité, c'est que tu n'as plus rien à me dire.
Oui, je me doutais que tu ne répondrais pas. Cependant, contre l'évidence, et même contre la raison, je cherchais à n'exclure aucune hypothèse. Sans me l'avouer, je songeais : un courrier de lui est hautement improbable mais pas tout à fait impossible. Tu vois, en dépit de mes affirmations, je n'en ai pas encore terminé avec l'espoir.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia