Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le diable dans un thé à la citronnelle

Couverture du livre Le diable dans un thé à la citronnelle

Auteur : Gary Victor

Date de saisie : 02/09/2005

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Vents d'ailleurs, La Roque-d'Anthéron

Prix : 16.00 €

ISBN : 978-29114123546

GENCOD : 9782911412356

Sorti le : 02/09/2005

Un très bon moment de lecture avec ce livre où l'on découvre écrit avec humour, parfois cynisme, dans une société haïtienne que l'argent et la conscience de classes font la loi. Une forme de découverte de l'identité humaine au delà des cultures, de la couleur, des religions.
A lire


  • Les présentations des éditeurs : 06/01/2007

Alors qu'elle se rêvait princesse indienne, Mirna, une fillette de douze ans, est violée un après-midi sur la berge du lac Azweï par un groupe d'adolescents mené par Blaise Maldouin, fils aîné d'une famille aisée de Port-au-Prince.
Pendant une cinquantaine d'années, elle attend le moment propice pour se venger. L'occasion se présente enfin lorsque Pirus, porteur de charbon de son état et d'une grande laideur, tombe éperdument amoureux d'Esmalda.
Que peut espérer un pauvre porteur de charbon quand on sait que Esmalda est la fille belle à se damner de Blaise Maldouin, devenu entre temps un homme riche et influent ? Rien. Mais comme Pirus vend son âme à Laboubaka, le diable sanguinaire, il devient à la fois beau, intelligent, et le bras vengeur de Mirna. L'histoire prend le tour d'un conte merveilleux pour dénoncer la bêtise humaine et les travers d'une société au sein de laquelle être pauvre est la pire des malédictions.

D'une écriture foisonnante où se côtoient pêle-mêle l'amour, la haine, le sang, le sexe, l'humour et le cynisme, Le diable dans un thé à la citronnelle nous plonge au coeur d'une société haïtienne où conscience de classe et argent font loi... et nous parle de la manière la plus intime qui soit des sentiments qui fondent, au-delà des couleurs, des cultures et des religions, l'identité humaine.

Né à Port-au-Prince, Gary Victor est incontestablement l'un des romanciers haïtiens les plus lus dans son pays. Outre son travail d'écriture, Gary Victor est scénariste pour la radio et la télévision : ses sketches radiophoniques au ton sans complaisance et son feuilleton télévisé sur les moeurs de la petite bourgeoisie haïtienne ne manquent pas de faire des vagues sur les ondes...
Il a obtenu en 2003 le prix du Livre insulaire pour À l'angle des rues parallèles et en 2004 le prix RFO pour Je sais quand Dieu vient se promener dans mon jardin.


  • Les courts extraits de livres : 15/01/2007

Mme Maldouin tentait de rentrer sans casse le véhicule dans le garage. Pirus longea le couloir indiqué et déboucha sur une cour où un jardin avait été aménagé. Il s'arrêta, interdit, ne sachant où déposer son colis. Tout ici n'était qu'ordre et propreté. Il se demanda s'il ne s'était pas égaré. Le sac de charbon commençait à se faire lourd. Pirus remarqua alors une jeune fille endormie dans un fauteuil à bascule près des touffes de citronnelles dont les exhalaisons acidulées embaumaient les lieux. Depuis sa plus tendre enfance, il n'avait jamais pu supporter l'odeur de la citronnelle et encore moins le thé délicieux que savait préparer celle qui lui avait fait office de mère. Ce n'était pas que cela le rendît malade. La citronnelle, à l'odeur comme à la saveur, le plongeait dans un état d'euphorie. Il s'était retrouvé dans les rues à douze ans parce que, après avoir absorbé un thé à la citronnelle, il avait tenté de violer la propre fille de sa mère adoptive. Ce matin, la citronnelle ne le catapulta pas dans un état second. La raison : la beauté de cette jeune fille qui dormait, un livre posé sur des cuisses au cuivre étincelant qu'une courte jupe livrait sans retenue au regard. Halluciné, Pirus dévora des yeux le visage au teint couleur de ces mangues de Miragoâne, les cheveux d'un noir qui lui donnait l'envie de retrouver sa nuit complice, lieu où sa laideur devenait commune, anonyme, des traits d'une délicatesse d'ailes de papillon. La bouche et les lèvres frémissantes de la dormeuse rappelèrent à Pirus son unique ami, Salim, le chat sauvage, quand il guettait sa proie. Le coeur du nabot se mit à battre encore plus fort. Un roulement sourd, désordonné, drainait son énergie, sa volonté, le peu d'intelligence dont l'avait doté cette nature cruelle, vers cette fabuleuse créature qui prenait ses aises là, à quelques pas de lui. Curieusement, il ne ressentait pas au bas de son ventre cette démangeaison (...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia