Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le temps d'une chute

Couverture du livre Le temps d'une chute

Auteur : Claire Wolniewicz

Date de saisie : 18/01/2008

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Viviane Hamy, Paris, France

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-87858-264-2

GENCOD : 9782878582642

Sorti le : 18/01/2008

Madelaine Delisle, une octogénaire tombe de son balcon. Le temps de cette chute, elle se remémore les différents épisodes de sa vie. De son abandon par son père l'année de ses onze ans à sa réussite au sein de sa propre maison de couture à Paris, nous suivons Madelaine dans toutes les étapes de sa vie de femme et de créatrice avant-gardiste. Un magnifique portrait de femme...


On suit le parcours de Madelaine couturière, à travers le siècle. Après son apprentissage elle ouvrira sa propre maison de couture et ses modèles auront un grand succès.
Ce livre se lit d'une traite car on éprouve une grande tendresse pour Madelaine.


  • Les présentations des éditeurs : 20/02/2008

À quatorze ans, Madelaine quitte l'orphelinat avec un métier : couturière.

Éblouie par la fluidité des matières et l'explosion des couleurs, déjà experte dans l'art de la coupe, elle crée ses premières robes. Puis, à Paris, les clientes repèrent ses créations. Ses modèles ont un succès fou, l'atelier déborde de commandes. Désormais, la maison portera son nom : «Madelaine Delisle».

Le siècle défile, inventions, restrictions, destructions... L'après-guerre offre Tadeusz, et son fol amour de la vie, à Madelaine. Lucie naîtra. La jeune femme dessine quantité de modèles pour sa fille... Mais les vieux démons rôdent : pourquoi ne parvient-elle pas à toucher sa fille, à lui parler, à l'aimer ?... Le couple se délite, Madelaine s'isole...

Roman d'initiation, du désir de donner et de la nécessité du choix, Le Temps d'une chute est une fresque du XXe siècle filtrée au pochoir de la Mode.

Claire Wolniewicz est journaliste free-lance. Après un recueil de nouvelles, Sainte Rita, sorti en 2003, Ubiquité, son premier roman, a paru en septembre 2005 aux Éditions Viviane Hamy. Il a obtenu le Prix des lycéens «Librecourt 2006».



  • La revue de presse Claire Devarrieux - Libération du 6 mars 2008

Au service de Mme veuve Volladier, Madelaine fait merveille, les clientes d'«A la belle confection» l'apprécient, elle est «la perle de Limoges» qui bientôt monte à Paris. De fil en aiguille, l'ancienne petite paysanne impose son style dans les rues. Quant à l'amour, c'est une autre paire de manches. Pourquoi Tadeusz disparaît-il chaque matin de Noël ? Est-ce le travail qui éloigne Madelaine de sa fille ? Et le temps file, et la romancière brode, tout est écrit au présent, beau tissu.


  • Les courts extraits de livres : 20/02/2008

Madelaine coud une robe d'été, d'après-midi clair et joyeux, sans manche, au décolleté rond. Elle est seule dans l'atelier de son ancienne patronne, madame Germaine. Elle n'a pas ses vingt ans de l'époque mais son âge, soixante-dix-huit ans. La soie grège satinée s'arrête à mi-mollet. La taille Empire est soulignée d'une broderie de fleurs - des pivoines -tracée dans un fil de soie blanche. Le fil casse, elle en passe un autre dans le chas de l'aiguille, reprend, le fil casse une deuxième fois, une troisième, une quatrième. La sueur perle au front de la couturière. Sur l'horloge, les aiguilles tournent. L'ourlet se défait, elle recommence. Elle examine son travail en grattant sa main irritée par l'eczéma, la taille est mal prise. Des heures qu'elle se concentre sur cette robe et impos­sible de la terminer, il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Sa concentration s'émousse, elle s'énerve, sa main est zébrée de marques rouges ; une arpette de quinze ans en serait venue à bout en un rien de temps. Elle se force au calme quand une tache apparaît sur le tissu immaculé. Hors d'elle, elle déchire la soie maudite.
Et se réveille en sursaut.
Toujours le même cauchemar, le même vêtement. Et ce geste ! Alors qu'en plus de soixante ans de métier, elle n'a jamais détruit un modèle. Jamais.

Elle soulève ses jambes maigres, trottine jusqu'à la cuisine pour avaler un verre d'eau. Six heures du matin, la clarté veloutée l'apaise. Elle s'assoit dans le canapé crème face aux baies vitrées de son appartement, ferme les yeux. Pour chasser l'amertume du réveil, elle égrène ses souvenirs comme des mantras.
Elle a douze ans et brosse les cheveux de son amie Hélène.
- Madelaine, quand tu sauras bien coudre, tu me feras des belles robes ?
- Je te le promets.
- Mais très belles, hein ? Aussi belles que la robe de communiante. Tu pourras ?
- Oui, je vais bien apprendre.
- Des robes de princesse ?
- De princesse et de reine, si tu veux.
Et dans les yeux d'Hélène, on devine déjà la couleur des robes.
Elle a soixante-treize ans et se promène avec sa fille dans une rue à Paris. Elles marchent avec nonchalance, laissent leurs regards traîner sur les vitrines, désignent des objets exposés.
- Quel nom donnes-tu à ça ? Une spatule ?
- Un chausse-pied ?
- Une cravache ?
- Une brosse pour se gratter le dos ?
- Et le magasin est fermé, on ne saura jamais, c'est terrible.
Lucie rit en se rapprochant de sa mère, passe son bras autour du sien. Elles continuent ainsi tranquillement, serrées l'une contre l'autre. L'après-midi est si doux.
Elle a trente-deux ans, détaille des peintures dans un musée. Une oie reproduite l'arrête, elle l'observe longuement avant d'aller interroger Tadeusz.
- Tu trouves que j'ai un long cou ?
- Oui.
- Mes frères disaient que j'avais un cou de pintade, c'est idiot les pintades.
- Je suis sûr qu'il en existe de très intelligentes.
- Tu crois ?
- Certain, puisque tu es ma pintade adorée.
Et il embrasse le long cou sous l'oeil indifférent des gardiens.
Elle a dix-sept ans, attend sur la rive de la Vienne Martial qui déboule en courant. Il la prend par la main, l'entraîne.
- Où on va ?
- Après la maison de Ninon.
- Pourquoi ?
- Tu verras.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia