Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

_ Seul le silence

Couverture du livre Seul le silence

Auteur : R. J. Ellory

Traducteur : Fabrice Pointeau

Date de saisie : 28/08/2008

Genre : Policiers

Editeur : Sonatine éditions, Paris, France

Prix : 22.00 €

ISBN : 978-2-35584-013-5

GENCOD : 9782355840135

Sorti le : 28/08/2008

2005. Coups de feu au deuxième étage d'un hôtel de New York. "Rien ne s'était produit, car c'était New York, et de telles morts solitaires et insoupçonnées étaient légion, presque indigènes, brièvement remémorées, oubliées sans effort (...) C'était juste une vie, après tout ; ni plus, ni moins". Sauf que Joseph Vaughan, le narrateur, écrivain à succès, vient de tuer le tueur en série, dans l'ombre duquel il vit depuis sa petite enfance.
Le père de Joseph meurt en 1939, âge de 38 ans. "Juste toi et moi à partir de maintenant" murmurera sa mère en fermant la porte pour la nuit. Joseph va à l'école d'Augusta Falls, la petite bourgade de Géorgie où il vit. Il a douze ans. Il aime son institutrice Alexandra Webber. "Mon amour était aussi clair et net que les traits de son visage." Parfois il s'ennuie en classe ; il pense à la guerre dont lui parle sa mère. "Toute Américaine vivant en Géorgie qui a entendu parler d'Adolf Hitler et de la guerre en Europe, est une personne cultivée et intelligente", dira mademoiselle Webber de sa mère. Il lui confie qu'il veut devenir écrivain.
Le vendredi 3 novembre 1939 le corps d'une fillette, Alice Van Horne, est découvert, nu dans un champ tout au bout de la grand-route. Elle avait onze ans. Puis, neuf mois après une autre petite fille est assassinée. Elle avait neuf ans. Malgré les recherches et les opérations communes mises en place par les shérifs locaux le meurtrier demeure introuvable. La mère de Joseph tombe malade. Un voisin, Gunther Kruger, lui apporte chaque jour de la soupe et du chou. Joseph reçoit une lettre de félicitations pour une histoire, "Pitreries", qu'il a adressé, via mademoiselle Webber à un concours organisé par le comité d'évaluation des jeunes auteurs d'Atlanta. La troisième fillette est découverte en juin 1941. Tout comme les deux précédentes elle avait été battue et abandonnée nue. Le FBI s'en mêle. Sans succès. Pour Joseph tout changera le jour où rentrant chez lui il découvrira...
Les assassinats de fillettes se poursuivent. Les jeunes du village décident de protéger toutes les petites filles, d'organiser des surveillances, de rester vigilants. Ils s'intitulent «Les Anges gardiens». "Je me rappelle les Anges gardiens. Un souvenir bienvenu, comme un silence rafraîchissant après un bruit infini". Ils n'empêcheront pas d'autres meurtres.
Joseph à dix-huit ans, il connaît son premier grand amour avec Alexandra Webber. Il l'épousera en juin 1947. Un drame surviendra peu après. Les meurtres continuent. Dix fillettes. Joseph quitte Augusta Falls, part à New York. "Je voulais croire que ma fuite à New York était une catharsis de l'âme, alors qu'elle n'était jamais que ça : une fuite". Il va écrire, commencer une autre vie. "Brooklyn était mon nouveau monde". Mais cette fois encore un nouveau drame va bouleverser sa vie. "C'est alors que mon monde s'est écroulé". Il est inculpé du meurtre de sa maîtresse. "À Noël 52 j'avais perdu mon nom. À la fin janvier j'avais renoncé à mon identité. Un mois plus tard j'avais cessé d'être un être humain". Prison à Auburn. "Quatre murs, un sol de pierre, une couchette d'acier, chaque jour immuable se fondant dans un autre à la couleur et au rythme identiques". Il décide sur les conseils d'un ami "d'écrire tout".
Il achève son texte en novembre 63, trois jours après l'assassinat de John F. Kennedy. Son livre "Une douce foi dans les anges" est publié. Il s'arrache. Un nouveau procès a lieu qui l'innocente. Il est libre après avoir passé plus de treize ans en prison pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Il quitte New York pour retourner en Géorgie dix-sept ans après. Pour retrouver l'assassin des petites filles...
Un livre qui se lit d'un trait, passionnant à bien des égards : le suspens constant, les évènements mondiaux en toile de fond d'une histoire d'une éclatante noirceur, une analyse psychologique des personnages très fine, une écriture dense, évocatrice, soucieuse des détails.
Un livre qui enthousiasme les amateurs de thriller mais aussi tous ceux qui aiment des histoires riches, aux rebondissements multiples, et fort bien écrites.
Un livre qui par son intensité, la précision des détails, la volonté d'aller jusqu'au bout, rappelle "De sang froid" de Truman Capote à qui il est dédié.

N.B. : R. J. Ellory est né en 1965. Il a connu l'orphelinat et la prison. Il sera guitariste dans un groupe de rock avant de se tourner vers la photo. "Seul le silence" est son premier roman publié en France.
Bravo à la toute jeune maison d'édition Sonatine de nous proposer un livre d'une telle intensité.


  • Les présentations des éditeurs : 14/07/2012

R. J. Ellory a accompli un véritable tour de force.
Michael Connelly

Que vous reste-t-il à perdre quand on vous a déjà tout pris ?

Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l'ombre duquel il vit depuis l'enfance.
Trente ans plus tôt : Joseph a 12 ans lorsqu'il découvre dans son village du Sud des États-Unis le corps d'une fillette assassinée. Une des premières victimes d'une longue série qui laissera longtemps la police impuissante.
Des années plus tard, alors que l'affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s'installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l'a touché de trop près. Mais à nouveau les meurtres d'enfants se multiplient, et il comprend que le tueur est toujours à l'oeuvre. Pour échapper à ses démons, Joseph n'aura d'autre solution que de reprendre l'enquête, afin de démasquer le vrai coupable, dont l'identité ne sera révélée que dans les toutes dernières pages.

Au-delà d'un roman de sériai killer à la mécanique parfaite et au suspense constant, Seul le silence marque une date dans l'histoire du thriller. Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, sans concession aucune, R. J. Ellory évoque autant William Styron que Norman Mailer par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu'il met en jeu.

R. J. Ellory est un écrivain immense. Et lire cette histoire à la fois sombre, bouleversante, magnifiquement construite, à l'écriture d'une puissance rare, est une expérience qui vous laissera un souvenir impérissable.
The Guardian


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia