Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le proscrit

Couverture du livre Le proscrit

Auteur : Sadie Jones

Traducteur : Vincent Hugon

Date de saisie : 20/01/2009

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Buchet Chastel, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-283-02364-8

GENCOD : 9782283023648

Sorti le : 08/01/2009

Angleterre, les années 50. Un petit village du Surrey, tout est beau calme, bien pensé. Lewis vit auprès de sa mère des moments d'insouciance. Les familles vivent heureuses, tout semble être parfait jusqu'au jour où Lewis assiste impuissant à la noyade de sa maman adorée. Superbe premier roman. La relation du père et du fils est extrêmement bien vue et ciselée.


  • Les présentations des éditeurs : 31/12/2008

Dans cette petite ville du Surrey, au sud de Londres, pendant les années cinquante, tout le monde va à l'église, joue au tennis et fête Noël dans l'insouciance et l'alcool ; les jobs s'obtiennent au cours de conversations de quelques minutes au coin du feu, et les jardiniers sont aux petits soins pour les massifs de fleurs des riches demeures victoriennes. Mais cette façade hypocrite et fragile se fissure à partir du jour où le petit Lewis Aldridge, âgé d'une dizaine d'années, assiste, impuissant et terrifié, à la noyade de sa maman adorée, libre d'esprit et anticonformiste. Privé du réconfort d'un père à peine revenu de la guerre, homme froid, autoritaire et accablé par le veuvage, Lewis se rétracte dans la douleur et sombre peu à peu dans le doute, la solitude, l'automutilation, puis la délinquance...
En 1957, quand il sort de prison où il vient de passer deux ans pour avoir incendié l'église de Waterford, il n'a que dix-neuf ans... Son retour chez son père, remarié et peu pressé de revoir son fils, fera non seulement exploser sa famille, mais une communauté tout entière...

Traduit de l'anglais par Vincent Hugon

Sadie Jones a été scénariste pendant quinze ans. Elle est née à Londres où elle vit avec son mari et leurs deux enfants.
Le Proscrit est son premier roman ; énorme succès de librairie outre-Manche, il a été finaliste du prix Orange 2008, et les droits cinématographiques viennent d'être vendus dans la perspective d'un film par John Madden, le réalisateur de Shakespeare in love.


  • Les courts extraits de livres : 31/12/2008

Extrait du prologue :

Août 1957

Personne ne l'attendait au-dehors. Il fit la queue derrière trois autres détenus et les regarda récupérer leurs effets, signer les documents requis, puis sortir - tous de la même manière -comme s'ils étaient incapables de prendre la moindre initiative alors qu'ils avaient rêvé depuis si longtemps de ce moment et comme s'ils n'incarnaient plus qu'un seul et même individu.
Quand vint son tour, il récupéra son portefeuille, son rasoir et les habits qu'il avait sur lui à son arrivée. On lui fit signer un reçu avant de lui remettre ses affaires, en même temps que le mandat postal que lui avait adressé son père, puis on l'envoya se changer dans une pièce voisine. Ses vêtements ne lui allaient plus ; son pantalon était trop court de deux bons centimètres et les manches de sa chemise dénudaient ses poignets.
Il retourna jusqu'à la table, fourra son portefeuille dans lequel il avait rangé le mandat dans une de ses poches arrière, le rasoir dans la seconde, et patienta pendant qu'on déverrouillait à nouveau toutes les portes pour le laisser passer. Sans un regard pour les gardiens, il traversa la cour jusqu'à la petite porte qui se découpait dans le mur à côté du portail. On lui ouvrit et il déboucha dans la rue.

Il n'y avait pas trace des hommes qui l'avaient précédé, ni de qui que ce soit d'autre d'ailleurs. Il ne s'en émut guère et relati­visa. Il avait certes vécu dans l'attente, mais il se languissait moins de sa libération que de revenir chez lui ; deux ans, ce n'est pas si long, même si, quand on a entre dix-sept et dix-neuf ans, cela en paraît sans doute plus qu'à d'autres époques de la vie.
Ce furent en premier lieu les couleurs qui l'assaillirent, les couleurs et l'éclat du soleil. Son regard portait loin et il aperçut une petite voiture bleu pâle qui tournait à une intersection.
Il parcourut la rue des yeux et se dit qu'il aurait pu rester là indéfiniment, à respirer l'air pur, les yeux perdus dans le vague, à contempler les briques des maisons, de diverses nuances de jaune et de marron, les brins d'herbe entre les dalles du trottoir et à goûter le sentiment d'être seul. Puis il se souvint de la prison qu'il laissait derrière lui et éprouva le besoin de s'en éloigner. Il songea alors qu'il n'avait rien connu d'autre depuis longtemps et faillit retourner sur ses pas, mais il se força à ne pas y penser et s'avança dans la direction où la voiture bleu pâle avait disparu, abandonnant derrière lui le pénitencier.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia