Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les couilles de Dieu

Couverture du livre Les couilles de Dieu

Auteur : Didier Pourquié

Date de saisie : 27/09/2010

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Arbre vengeur, Talence, France

Prix : 15.00 €

ISBN : 978-2-916141-59-6

GENCOD : 9782916141596

Sorti le : 27/08/2010

Après avoir lu un roman de Marcel Aymé, Samuel Novolo décide de devenir passe-muraille : sa réussite est inespérée, au point que, non content de traverser le mur de son immeuble, il disparaît dans les entrailles de la Terre. Son frère Florian, obscur préposé aux photocopies dans une non moins obscure entreprise, décidé de partir à sa recherche jusqu'aux antipodes... Il n'est pas au bout de ses surprises. Le lecteur non plus.

Didier Pourquié annonce lui-même la couleur. Il n'a qu'une ambition : «écrire des romans qui ressemblent le moins possible aux précédents.» Chose promise, chose due. Après un road movie existentiel et un thriller horrifique à la Stephen King (Ficelles et Le jardin d'Ébène, tous deux parus aux éditions Confluences), il nous livre un... un quoi au juste ? Une méditation philosophique ? Oui, mais alors très drôle... ou bien une farce ? mais alors très sérieuse ! Ces Couilles de Dieu devraient ravir les inconditionnels du bon vieil Alphonse Allais aussi bien que les adorateurs du Mont analogue de René Daumal. Tantôt cocasse, tantôt amer, mais toujours échevelé, le récit entraîne son héros au-delà de la raison. Le merveilleux trophée que Florian ramène à sa belle, justifiant in extremis un titre énigmatique, ressemble à ce qu'il reste d'un rêve au petit matin : des images chatoyantes, des souvenirs brumeux, et un gigantesque point d'interrogation.


  • Les présentations des éditeurs : 27/09/2010

Certains romans nous transportent dans les lieux les plus improbables. Aventureux et drôles ils semblent nous égarer dans le seul but d'égayer une vie sans relief. Et puis, peu à peu en apprivoisant les étranges personnages d'un écrivain en liberté, on découvre que derrière le conteur se cache un philosophe, derrière les rires des questions Les couilles de Dieu est un roman d'aventure un roman de formation, un roman fou Il nous montre avec un charme rare que le réenchantement du monde est possible : en suivant son anti-héros, le très lisse Floran Novolo qui veut retrouver son frère, un passe-muraille pas encore diplômé, nous quittons l'univers du sens pour celui des multiples directions. Les couilles de Dieu affrontent le chaos, et c'est une splendide victoire.

Didier Pourquié est né en 1965 à Bazas, en Gironde. Agrégé de lettres modernes, il enseigne en classes préparatoires au lycée Gustave-Eiffel, à Bordeaux. Il est l'auteur de deux romans. Ficelles (Confluences, 2005) et Le Jardin d'ébène (Confluences. 2007). De lui-même il dit qu'il est «un garçon blond à la peau pâle, un être frêle et inquiet qui s'est toujours rêvé en éphèbe brun a la peau mate, doté d'une charpente solide et d'un esprit plein d'assurance. Il enseigne dans un lycée réputé pour ses brillants résultats et, selon la nuit qu'il p passée, se voit en imposteur ou en adjuvant incontournable des bonnes oeuvres de l'Éducation nationale.» Il prétend n'avoir qu'une ambition : «écrire des romans qui ressemblent le moins possible aux précédents.» Nous avions été très sensibles à l'intelligence narrative de ses premiers romans, à sa noirceur jamais caricaturale, à sa culture littéraire qui ne tombe jamais dans la référence encombrante. C'est dire si nous sommes enchantés que son nouveau roman vienne enrichir notre catalogue.


  • Les courts extraits de livres : 27/09/2010

Quelques minutes avant que Floran Novolo ne sombre dans la mélancolie, son grand frère Samuel, après bien des efforts infructueux, devenait passe-muraille.
Samuel était un garçon méritant. Ses parents s'étaient endettés pour qu'il obtienne tous ses diplômes. Samuel devait devenir quelqu'un. Quelqu'un d'important, cela va sans dire : bâtonnier, appariteur ou juge des référés. On s'était fié à son sérieux et on n'avait pas été déçu. Samuel ne sortait pas avec les garçons et les filles, il ne perdait pas de temps dans les salles d'expositions, évitait les cinémas et ne lisait pas de romans. En revanche il était abonné à un quotidien très sérieux dont il parcourait minutieusement la première page. Cette vie austère, abnégative, avait porté ses fruits : bachelier à vingt-trois ans, titulaire d'une capacité en droit à vingt-neuf. Une irrésistible ascension. Mais un soir, contraint de revenir à pied de la faculté à cause d'une panne de tramway, il passa devant une librairie qui affichait une réédition des oeuvres de Marcel Aymé. Ce qui retint son fasse partager le bon sens dont elle était si cruellement dépourvue. On confia néanmoins à Floran Novolo la mission de s'informer. Il alla frapper à la porte de Samuel. Comme celui-ci n'ouvrait pas, il recommença. Les parents, inclinés tête contre tête, retenaient leur souffle. Dans le tuyau de sa pipe, le père sifflait des encouragements : Frappe plus fort, imbécile. Comment veux-tu qu'il t'entende ?
La mère aussi encourageait son fils : Ne cogne pas trop, mon petit. Attends un peu. Ne le bouscule pas.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia