Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Inès Lyautey, L'infirmière, la Maréchale

Couverture du livre Inès Lyautey, L'infirmière, la Maréchale

Auteur : Marie-Jose Chavenon

Date de saisie : 05/11/2010

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Gérard Louis, Haroué, France

Prix : 18.90 €

ISBN : 9782914554974

GENCOD : 9782914554974

Sorti le : 05/11/2010

  • Les présentations des éditeurs : 06/11/2010

Que n'a t-on dit sur le Maréchal Lyautey sans jamais évoquer son épouse, considérée comme quantité négligeable en dépit de sa remarquable carrière d'infirmière humanitaire, une des premières du genre.
Discrète, mais efficace, Inès de Bourgoing n'a cessé, jusqu'au jour de son décès, de valoriser le métier et le rôle des infirmiers et infirmières. C'est au sein de la Croix Rouge dont elle deviendra Directrice générale, en 1941 et sur "le terrain", au Maroc comme en Europe, que ses talents d'organisatrice et son dévouement révéleront une femme de courage peu encline aux honneurs et aux mondanités.
Inès Lyautey n'a pas vécu à l'ombre de son mari. Elle formait avec lui un couple "moderne" favorisant le développement conjoint de leur carrière dans le respect de leurs idéaux.

LES GRANDES DATES D'UNE VIE DESTINÉE AUX AUTRES :

Inès de Bourgoing naît le 5 janvier 1862 à Paris. Après le décès de son premier mari, en 1900, elle obtient son diplôme d'infirmière le 21 juin 1901. En 1906 : elle crée une Section Mobile d'Infirmières qui l'amène au Maroc. Le 12 novembre 1907, en escale à Oran, elle rencontre le général Lyautey. Mariage, le 14 octobre à Paris. 1913 : Directrice des 3 sociétés Croix-Rouge au Maroc. 1926 : Présidente du Comité central des Dames. 1941 : Directrice Générale de la Croix-Rouge. 1946 : Commandeur de la Légion d'Honneur. 1951 : Médaille d'Or du Service de Santé Militaire. Décès le 9 février 1953, à Casablanca.


  • Les courts extraits de livres : 06/11/2010

Avant-propos

Que n'a t-on dit sur Lyautey sans jamais évoquer son épouse, considérée comme quantité négligeable en dépit de sa remarquable carrière d'infirmière humanitaire, une des premières du genre. Si certains biographes consentirent à en parler, ce fut toujours quelques lignes vite expédiées, en théorisant parfois sur un supposé mariage de convenance trop tardif pour être honnête, avec la présentation réductrice d'une maîtresse de maison décorative, fidèle, dévouée et charitable.
Nonobstant une médiatisation de l'infirmière sans cesse erronée, déplacée ou lacunaire, il apparaît injuste que l'on ait oublié une de celles qui ont oeuvré avec acharnement, au début du XXe siècle, pour ouvrir les portes d'un métier indispensable, longtemps laissé sans technicité aux seules bonnes volontés religieuses. Si la médecine et les médecins existaient depuis la Préhistoire, on oublie que les premières soignantes ne sont apparues qu'au VIP siècle, avec les Augustines de l'Hôtel-Dieu exerçant seulement une fonction de surveillance. On se contentera longtemps de cette situation médiocre du soin, liée à l'obsession de la sexualité entretenue par les instances religieuses, le concile de Clermont de 1130 ordonnant aux médecins, en majorité ecclésiastiques, de ne plus toucher les malades. Plus tard, on interdira à l'ordre des Filles de la Charité d'assister aux accouchements et de s'occuper des malades masculins, y compris les bébés garçons. C'est au milieu du XIXe siècle que s'ouvre en Allemagne la première école d'infirmières qui dispense les bases d'une technique du soin. Les pionnières font alors leur apparition en s'engouffrant dans le mouvement, Florence Nightingale en Angleterre, Virginia Henderson aux États-Unis et Léonie Chaptal en France. Parmi elles, Inès Lyautey est la première à installer l'humanitaire sur une grande échelle, tant en métropole qu'à l'étranger.Cependant, le métier qui avait attiré en premier lieu mon attention, en orientant une recherche dans ce domaine, fut vite dépassé en découvrant la richesse et la longévité de cette vie exceptionnelle, malgré les épreuves personnelles et la difficulté à exercer un métier exigeant. Singulier et long destin que celui de ce bébé né pendant les heures glorieuses du Second Empire, dans une famille proche des souverains régnants, vivant la Troisième et une partie de la Quatrième République, la guerre de 1870, les deux Guerres mondiales, et terminant sa vie dans la seconde moitié du vingtième siècle. Petite-fille d'un officier de Louis XVIII, fille d'un écuyer de Napoléon III, veuve d'un colonel d'artillerie, épouse d'un maréchal, nièce du gendre du baron Haussmann, belle-fille d'un ministre impérial et mère de deux officiers, Inès exista bien plus qu'à travers les autres et su mener une existence personnelle active qu'elle ne concevait qu'exaltante, rejoignant ainsi la préoccupation majeure d'Hubert Lyautey, fuir l'ennui.
Restée dans l'ombre de son mari, celui-ci n'eut jamais l'idée de la mettre en valeur publiquement, ceci expliquant peut-être cela. Durant ses trois vies, Inès, née de Bourgoing, puis Madame Fortoul et enfin Maréchale Lyautey, pensait si peu à la postérité que, contrairement à son époux classant méthodiquement courrier, discours et archives, elle ne s'inquiétait pas de dater ses lettres, en indiquant seulement le jour de la semaine ou du mois, rude épreuve pour le biographe ! Si l'abondance de son courrier reste une source inépuisable de documentation, elle n'a jamais publié le moindre ouvrage, bien qu'elle en eût manifesté le désir sans peut-être en avoir le talent ou la volonté. Elle était donc destinée à rester pour toujours une illustre inconnue.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia