Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

100 reflexes air pur : guide pratique antipollution a la maison et au bureau

Auteur : Isabelle Pacchioni

Date de saisie : 04/05/2008

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Leduc.s editions, Paris, France

Collection : Poches pratiques

Prix : 4.90 / 32.14 F

ISBN : 978-2-84899-235-8

GENCOD : 9782848992358

Sorti le : 14/05/2008

  • Les presentations des editeurs : 05/05/2008

Offrez a votre maison un air sans pollution !

Produits menagers, acariens, moquette, solvants, mauvaise ventilation… l’air interieur est aussi pollue que l’air exterieur, et meme plus. Or, nous passons 85 % de notre temps enfermes, au bureau, chez nous ou dans la voiture… De quoi manquer d’air.

Respirer un air plus pur, ca s’apprend !
Grace a nos 100 reflexes :

Parfumez et purifiez l’air naturellement : decouvrez les huiles essentielles antimicrobes, antiacariens, antimoisissures, antiallergie.
Protegez-vous des allergenes et des polluants.
Adoptez les meilleures plantes vertes depolluantes.
Menage, bricolage et loisirs creatifs : choisissez les bons produits.
Air au bureau : reperez les ennemis.

LIMITER LES RISQUES D’ALLERGIES, MIEUX RESPIRER, VIVRE DANS UNE MAISON SAINE, C’EST POSSIBLE !

Isabelle Pacchioni a cree en 2005 les laboratoires Aroma Thera, specialistes des produits d’aromatherapie en pharmacie, avec la gamme Puressentiel a base d’huiles essentielles 100 % naturelles Elle est egalement l’auteur, avec Daniele Festy, du Guide de poche d’aromatherapie (Leduc.s Editions).

  • Les courts extraits de livres : 05/05/2008

Extrait de l’introduction :

Parmi les 24 millions de logements en France, pres d’un sur deux presente des niveaux de polluants relativement faibles, mais environ 10% affichent des taux tres eleves de pollution. Une constatation preoccupante qui n’a rien de nouveau puisque le 1er symposium de l’Organisation mondiale de la sante (OMS), consacre au climat interieur, remonte a 1978. Ce qui est nouveau, c’est que la situation s’aggrave. Parce que les sources de pollution se multiplient, les polluants d’hier ne sont pas les memes que ceux d’aujourd’hui, il y a toujours plus de voitures (meme si elles sont soi-disant plus propres), nous voyageons davantage (avion, transports en tout genre). Et puis, nous nous cloitrons de plus en plus, au bureau comme a la maison : nous passons 20 a 22 heures par jour entre quatre murs ! Ajoutons la tendance a se confiner pour rester au chaud, surtout a la saison froide, histoire de faire des economies de chauffage, et la coupe est pleine.

L’air, a quoi ca sert ?

L’air est notre carburant n 1, bien avant nos aliments, et meme avant l’eau ! L’organisme en extrait l’oxygene, le gaz le plus important de l’air, pour nous permettre de transformer nos aliments en energie. De ce point de vue, nous ressemblons a une (jolie) cheminee : si vous y mettez des buches a bruler mais qu’il n’y a pas d’oxygene, le feu va gentiment s’eteindre. C’est exactement pareil dans notre corps : pas d’oxygene, pas de feu, pas d’energie, tout s’arrete net. Meme contrainte pour chaque bacterie, cellule, animal, plante : tous doivent respirer, exactement pour les memes raisons ! Plus on respire vite, plus on consomme d’energie, plus on brule du bois. Plus on respire lentement, plus on est econome, moins on libere d’energie.
L’energie calorifique nous permet de maintenir notre chaleur corporelle a 37C.
L’energie chimique est necessaire a la synthese de la matiere vivante (construction, reparation, metabolisme…).
L’energie mecanique nous permet de bouger, marcher, taper un sms, couper un morceau de steak, et meme… respirer !

Que se passe-t-il quand on respire mal ?

Chaque jour, nos poumons receptionnent environ 15 000 litres d’air. Chaque minute, 6 a 8 litres. Qui accepterait de boire 6 a 8 litres de liquide toxique chaque minute ? C’est pourtant ce que nous infligeons la plupart du temps a nos poumons : de l’air vicie, charge de particules toxiques. Resultat, une mauvaise oxygenation, parfois appelee asphyxie chronique. Un manque d’oxygene qui se solde par de la fatigue, puis viennent les troubles lies au manque d’oxygenation (deconcentration, mal de tete, trous de memoire…), des problemes cardiaques, et un metabolisme perturbe d’une maniere generale. On a meme pu montrer recemment que la pollution de l’air favorisait le surpoids ! Le systeme nerveux, tres sensible au manque d’oxygene, est le premier a tirer la sonnette d’alarme ; d’ailleurs, lorsqu’on subit un grand choc nerveux, la chute de tension arterielle qui suit provoque toujours une grande fatigue, une lethargie qui semble ne pas devoir ceder, malgre de longues periodes de sommeil. Un etat lethargique directement relie a une baisse (passagere, heureusement) de l’apport en oxygene dans le cerveau.