Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

1979, Guerres secretes au Moyen-Orient

Auteur : Yvonnick Denoel

Date de saisie : 26/01/2009

Genre : Politique

Editeur : Nouveau Monde editions, Paris, France

Prix : 19.00 / 124.63 F

ISBN : 978-2-84736-395-1

GENCOD : 9782847363951

Sorti le : 08/01/2009

Acheter 1979, Guerres secretes au Moyen-Orient chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le courrier des auteurs : 08/01/2009

Chers amis libraires,
je ne pensais pas en ecrivant ce livre qu’il sortirait a ce point dans une actualite “chaude”. C’est simplement la preuve qu’a chaque fois que nous oublions le Moyen-Orient, il se rappelle a nous de facon fracassante. Meme si son histoire est complexe, cela vaut donc la peine de mieux la connaitre, surtout que nous autres, Occidentaux, y avons souvent ete partie prenante. Specialiste du renseignement, je n’ai cesse de le recroiser dans mes lectures et mes entretiens ces dernieres annees avec des professionnels.
Et, souvent, une meme date revenait bizarrement dans la conversation : 1979. “C’est en 1979 que ca a commence”, me disait-on a propos de l’Iran, de l’islamisme radical, de l’Afghanistan et de bien d’autres dossiers. Alors j’ai voulu en savoir plus, faire l’histoire de cette annee pas comme les autres qui semble marquer le vrai debut de notre epoque troublee, et dont on ne parle presque jamais. En creusant, et peut-etre parce que j’ai recueilli les temoignages d’anciens de divers services, je me suis apercu que les Occidentaux ont joue, a travers leurs differents services un role parfois cynique, souvent maladroit, qui peut enfin etre devoile dans 1979, guerres secretes au Moyen-Orient.
Bonne lecture a tous
Yvonnick Denoel

  • Les presentations des editeurs : 31/12/2008

L’incroyable annee 1979 a vu se succeder des evenements qui ont change le cours de notre histoire : revolution iranienne, accords de Camp David, prise d’otages de La Mecque et de l’ambassade americaine a Teheran, et enfin, invasion sovietique de l’Afghanistan…
Voici comment, pendant cette periode, la France a cru pouvoir manipuler l’ayatollah Khomeiny et prendre en Iran la place des Americains, comment le Mossad a organise, en pleine revolution islamique, l’exode clandestin de dizaines de milliers de Juifs iraniens, et comment le royaume saoudien a fait appel au GIGN francais pour liberer les lieux saints de l’islam occupes par des terroristes avec, a la cle, une recompense inattendue.
On leve ici le voile sur les complicites occidentales qui ont permis au Pakistan, bien avant l’Iran, de mettre sur pied le premier programme nucleaire islamique et l’on decouvre de quelle maniere les services de renseignement saoudiens et pakistanais ont organise les reseaux de financement et d’armement d’integristes prets a se retourner contre l’Occident.
Les services secrets de tous bords – CIA, Sdece, Mossad… – et les presidents Carter et Giscard d’Estaing ont joue dans cette epoque agitee un role crucial et parfois trouble, entrainant une serie de reactions en chaine. En quelques mois, le Moyen-Orient a bascule, et le monde entier avec lui, favorisant l’avenement d’un islamisme radical aujourd’hui florissant.

Yvonnick Denoel est editeur et historien. Il a notamment publie Le livre noir de la CIA (Nouveau Monde editions, 2007).

  • Les courts extraits de livres : 31/12/2008

Extrait de l’introduction :

Hollywood a l’habitude des bizarreries, mais quand meme… En janvier 1980, peu de lecteurs s’etonnent de decouvrir, dans les magazines Variety et Hollywood Reporter, de luxueuses publicites pour une societe de production dont on n’a jamais entendu parler : Studio Six Productions. Apres tout, ce n’est pas la premiere fois que des inconnus debarquent a Hollywood tambour battant… Pour son premier projet, la societe annonce le tournage prochain d’un long-metrage de science-fiction, Argo, dont une partie aura lieu en Iran. Il y aurait pourtant de quoi etre surpris : depuis le mois de novembre 1979, 55 diplomates americains sont retenus prisonniers dans leur ambassade de Teheran, prise d’assaut par des etudiants islamistes, ceux-la memes qui ont renverse le shah et porte au pouvoir l’ayatollah Khomeiny au debut de l’annee 1979. Et six attaches a la section consulaire americaine se sont refugies incognito dans l’ambassade du Canada. A intervalles reguliers, la foule manifeste dans les rues de Teheran sa colere contre les espions americains. Est-ce bien le moment d’envoyer la-bas une equipe de production en reperage ?
Cette societe de production est bien entendu fantoche : elle a ete creee par la CIA dans le seul but de justifier la couverture d’une equipe chargee d’exfiltrer les six de l’ambassade du Canada (d’ou le clin d’oeil dans le choix du nom pour la societe). Au sein de la CIA, c’est l’Office des services techniques et la GAD (Graphics and Authentification Division) qui ont elabore cette manipulation. Locaux, projets d’affiches, faux scenario… : aucun detail n’est neglige pour rendre credibles les ambitions de Studio Six et afin que les Iraniens repondent favorablement, apres verifications, aux demandes de visas. Le tout est finance par les fonds secrets de l’Agence. Il est vrai que, malgre la crise, l’Iran reste ouvert aux hommes d’affaires, ingenieurs et techniciens du petrole. Alors pourquoi pas une equipe de cinema ? La legende est tellement grosse et tellement voyante qu’elle a des chances de fonctionner. Apres les derniers preparatifs, le president Carter donne son feu vert le 23 janvier ; l’equipe d’Hollywood debarque le 25. Elle rejoint l’ambassade du Canada, recupere les diplomates et leur fournit des faux passeports. Le 28, l’equipe reprend l’avion, forte de six personnes supplementaires : les diplomates relookes en fetards emeches. De leur cote, l’ambassadeur du Canada et son equipe quittent le pays par des vols separes, pour se soustraire a la fureur previsible des Iraniens.