Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

2020, les scenarios du futur : comprendre le monde qui vient

Auteur : Joel de Rosnay

Preface : Francois de Closets | Roland Schaer

Date de saisie : 17/03/2008

Genre : Documents Essais d’actualite

Editeur : Fayard, Paris, France

Prix : 20.00 / 131.19 F

ISBN : 978-2-213-63636-8

GENCOD : 9782213636368

Sorti le : 05/03/2008

  • Les presentations des editeurs : 17/09/2008

Les annees 2020 verront la naissance de nouveaux ingenieurs et architectes de l’infiniment petit. Ils sauront marier les technologies biologiques, informatiques nano et ecotechnologiques pour inventer les produits de demain. Ces progres scientifiques ouvriront de nouveaux horizons riches de promesses, mais aussi lourdes de menaces pour l’homme.
Les technologies de la communication vont connaitre une progression explosive entre 2010 et 2020, bouleversant nos vies comme l’economie et faisant apparaitre de nouveaux dangers : atteinte a la vie privee, piratages, virus, infopollution… La prolongation de la duree de vie, grace a une connaissance accrue des mecanismes du vieillissement, suscitera de fortes tensions sociales et politiques. Enfin, ecologie et economie, qui devraient etre les deux faces d’une meme medaille, se trouveront confrontes plus durement a leurs contradictions.
Les sciences de la complexite peuvent nous aider a penser le futur des societes humaines. Au-dela de l’approche analytique traditionnelle, elles permettront de construire notre avenir sur la base d’une vision globale et a long terme de l’evolution des systemes complexes (economiques, ecologiques, industriels et politiques) dont nous faisons partie.
A l’homme de savoir fixer les limites pour eviter que ses creatures biologiques ou electroniques ne se retournent contre lui.

Joel de Rosnay

Joel de Rosnay, docteur es sciences, est president executif de Biotics International et conseiller du president de la Cite des sciences et de l’industrie. Ancien chercheur et enseignant au Massachussetts Institute of Technology dans le domaine de la biologie et de l’informatique, il a ete successivement attache scientifique aupres de l’ambassade de France aux Etats-Unis, directeur scientifique a la Societe europeenne pour le developpement des entreprises et directeur des applications de la recherche a l’Institut Pasteur.
Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Les Origines de la vie (1965), Le Macroscope (1975), La Malbouffe (1979), L’Homme symbiotique (1995), La plus belle histoire du monde, avec Yves Coppens, Hubert Reeves et Dominique Simonnet (1996), Une vie en plus, avec Jean-Louis Servan-Schreiber, Francois de Closets et Dominique Simonnet et La Revolte du pronetariat (2005).

Avant-propos de Roland Schaer.

Preface de Francois de Closets.

  • Les courts extraits de livres : 17/09/2008

Extrait de l’introduction :

L’evolution scientifique et technique du monde pourrait etre caracterisee par trois mots : complexite, acceleration et convergence. En effet, le progres scientifique et le progres technologique s’alimentent l’un l’autre. Il en resulte un effet d’amplification creant de nouveaux defis pour la formation, l’impact sur les populations, le financement de la recherche, la competitivite industrielle et economique, la prospective et l’evaluation des choix scientifiques et technologiques. En 2020, ces effets vont s’amplifier. On constatera un decalage de plus en plus profond entre developpements technologiques et capacite des hommes a les integrer dans leur vie, a les rendre pertinents et utiles, porteurs de sens dans une existence personnelle ou professionnelle.
Nous sommes confrontes a trois evolutions qui se chevauchent, avec des durees differentes : l’evolution biologique, l’evolution technologique et l’evolution numerique. L’evolution biologique prend des millions d’annees, car les essais dans la nature se font a taille reelle. L’evolution technologique fait appel a un nouveau monde, celui du cerveau. En interaction avec le monde reel, apparait donc celui de l’imaginaire. Avec l’avenement du numerique, on entre dans un troisieme monde : le virtuel. De la rencontre de ces trois mondes resulte une extraordinaire acceleration.
Quatre prefixes me paraissent symboliser aujourd’hui, mais encore plus pour 2020, les convergences determinantes auxquelles on peut s’attendre entre des secteurs jadis separes, mais dont l’integration aura un profond impact sur l’homme, les entreprises et la societe. Il s’agit des prefixes info, bio, nano et eco.
Ils constituent la trame des chapitres de ce livre.
Le mariage des infotechnologies, des biotechnologies, des nano et des ecotechnologies est en cours. Mais avec lui surviennent de nouveaux risques pour l’homme et l’environnement. Des promesses, mais aussi des defis a surmonter. Si le XIXe et le XXe siecles ont consacre le role des ingenieurs et des architectes dans la construction des machines et des infrastructures qui ont fonde les societes modernes, le XXIe siecle verra la naissance de nouveaux ingenieurs et architectes de l’infiniment petit, capables d’assembler des molecules pour fabriquer des produits nouveaux ou des ordinateurs microscopiques.
En 2020, la puissance et les capacites des ordinateurs et des memoires va se poursuivre, de pair avec une miniaturisation accrue. Les reseaux connaitront des debits de transfert d’information de plusieurs gigabits, voire terabits, par seconde, favorisant la mutualisation du traitement des informations sous forme de reseaux d’ordinateurs distribues et interconnectes.
La revolution biologique, qui a debute avec la biologie moleculaire et le genie genetique, s’accelerera par le recours a la genomique, au clonage et a la transgenese. La prolongation de la duree de vie, grace a une meilleure connaissance des mecanismes du vieillissement, conduira a des tensions sociales et politiques fortes.
Des biopuces aux nano-implants, une panoplie d’outils nouveaux permettra l’assemblage de microstructures de haute complexite a partir de composants de base. C’est le defi des nanotechnologies. Les progres scientifiques et techniques dans ces domaines ouvriront de nouveaux horizons riches de promesses, mais aussi lourds de menaces. Enfin, les ecotechnologies ne concerneront pas seulement le recyclage des dechets, la detection des pollutions ou leur prevention. Elles engloberont egalement l’usage de sources d’energie propres et renouvelables, comme l’hydrogene dans les piles a combustible.