Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

7 jours en Queyras ; sur les chemins de rencontres…

Auteur : Colette Gerôme

” La rando, c’est le retour à la vie naturelle “. C’est ce que pensent légitimement les sept randonneurs qui débarquent en ce mois d’août sur les quais de la gare du Mont Dauphin.
À part Armelle et Jérémy, un couple d’Angoulême fraîchement marié, les autres ne se connaissent pas et viennent tous d’une ville et d’un milieu différents. Ils ont aussi des goûts et une culture différente. Ainsi Jacqueline nous arrive de Poitiers ; Jean-Louis de région parisienne ; Agathe de Saint-Brieuc ; Mariette de Haute-Savoie ; Sybille de Paris. Le groupe sera conduit par Alain, accompagnateur en moyenne montagne un peu blasé, dont c’est le sixième tour du massif du Queyras depuis le début juillet.
Le premier soir en refuge, ils seront rejoints part un huitième membre : Ben. Ce dernier arrive du nord de la France, a raté son train et a surtout tendance à se prendre pour un véritable pro de la rando, non avare en conseils (souvent déplacés) et en mots (pas toujours bien placés également !). Pendant les sept jours que va durer ce trek, chacun des participants dans ses faiblesses et parfois son courage va se révéler aux autres. Pendant sept jours, l’enthousiasme, la colère, les excès de gaîté, les disputes, le découragement, la peur, la plaisanterie, les bonnes (ou mauvaises) nuits en refuge seront le lot de tous ; succession normale d’événements qui ponctuent habituellement ce genre de trek, et ou rien ici ne laisse entrevoir le drame final.