Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

à contre-jour(nal) ; en filant le temps

Auteur : Claire Fourier

” Je ne veux pas dormir dans le lit de Procuste.
Procuste était un bandit grec. Il sévissait sur la route entre Athènes et Eleusis. On le craignait. Il s’emparait des voyageurs, faisait dormir ses otages dans un lit aux dimensions duquel il les obligeait à s’adapter. C’est dire qu’à l’un il étirait les membres, les raccourcissait à l’autre, coupant sans pitié ce qui dépassait. Procuste finit par avoir le sort de ses victimes : on le coucha dans son propre lit et on coupa la tête qui dépassait.
Le lit fut conservé. Il a traversé les siècles, on l’a amélioré. Il est passé entre les mains de bandits qui n’ont pas l’air d’en être, ayant pignon sur rue -plutôt sur média. C’est là que les nouveaux Procuste s’emparent des esprits et les persuadent, de sorte qu’ils viennent penser dans le fameux lit… Gare à celui dont les idées dépassent. ” Claire Fourier