Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

à la fin, tout le monde est mort

Auteur : Raphaël Fayolle

À LA FIN, TOUT LE MONDE EST MORT est un recueil de 7 nouvelles polychromes où souffle le talent singulier de Raphaël Fayolle, un encore jeune homme de 39 ans qui publie ici son second livre après Namor. (…) Ce qui relie toutes les histoires de ce recueil ? La mort, l’amour, l’humour.
Dans La Maison rose, Jean Pranard, paysan auvergnat, se demande s’il est mort ou pas. Le Cerveau blanc est la notice nécrologique d’un personnage illustre n’ayant jamais existé. Le Châle orange décrit de façon méticuleuse l’épouvantable vengeance d’une jeune femme bafouée. Le Hêtre roux est une histoire d’amour qui s’achève avant de commencer. Le Ballon jaune raconte la triste vie d’un petit personnage dont on ne découvre qu’à la dernière page – sanglante – l’identité. Le Bus bleu nous conte la fin tragique d’un homme au coeur brisé. Les Escarpins rouges est le témoignage, à la première personne du singulier, d’une femme qui se survit à elle-même après un suicide raté.