Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Albatros. Volume 2, Mauvais oeil

Auteur : Vincent

Date de saisie : 23/01/2007

Genre : Bandes dessinees

Editeur : Glenat, Grenoble, France

Collection : Grafica

Prix : 12.50 / 81.99 F

GENCOD : 9782723456135

Sorti le : 10/01/2007

  • Les presentations des editeurs : 16/09/2008

En l’an 1890, une ville portuaire anonyme, placee sous l’autorite d’un regime qui regne par la terreur, est aux prises avec des hordes d’oiseaux marins qui sement la mort. Recherchee par le gouverneur son “oncle”, OMBELINE, adorable adolescente de quinze ans, s’echappe du cabaret de Madame COURADELLE. Elle trouve refuge a bord d’un superbe vaisseau volant habite par de curieux pirates et commande par EMERANCE, une femme aussi redoutable que seduisante. Traques par le ballon d’observation du gouverneur qui souhaite recuperer sa “niece”, le navire et son etrange equipage sont prets au combat. Au fil des planches OMBELINE abandonne son destin tout trace de danseuse (comme sa mere disparue) pour choisir sa propre destinee. Apres un premier album remarquable et remarque, Vincent signe un nouvel opus qui confirme ses premiers pas plus que prometteurs dans le monde de la bande dessinee.

Aujourd’hui Lyonnais, VINCENT est ne a Aurillac dans le Cantal en 1974. Forme a l’ecole imile Cohl de Lyon, il debute en 1997 et 1998 dans l’univers des jeux video, chez Kalisto, puis chez Doli Denki jusqu’en 2004, annee ou il collabore a l’adaptation en jeux video de “Winnie l’ourson” pour la societe Disney. Depuis toujours tente par la bande dessinee, il publie ses premieres planches dans la revue “Aviasport” tout en mettant au point un projet personnel. C’est en 2005 qu’il propose Albatros aux editions Glenat, serie dont le premier album est publie l’annee suivante. Il revendique l’energie tenace dans le trait de Regis Loisel et l’art de la mise en scene de Bernard Yslaire. Rares sont les jeunes auteurs qui font preuve d’une telle perfection dans l’elaboration du scenario et d’une aussi grande maturite graphique. C’est sans la moindre hesitation que nous placons aujourd’hui a la Une, la Jeune Pousse d’hier.