Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Alexandre ou Qu’est-ce que la verite ?

Auteur : Arno Schmidt

Postface : Jorg Drews

Traducteur : Claude Riehl

Date de saisie : 10/07/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Tristram, Auch, France

Prix : 13.00 / 85.27 F

ISBN : 978-2-907681-65-0

GENCOD : 9782907681650

Sorti le : 03/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 11/07/2008

Arno Schmidt

Ne en 1914 a Hambourg, mort en 1979 a Bargfeld dans la lande de Lunebourg, Arno Schmidt est l’auteur d’une oeuvre dont l’originalite transcende les categories habituelles. Homme aux passions multiples – de l’arpentage a l’astronomie en passant par la traduction d’Edgar Poe -, il puise aussi dans la culture la plus populaire et sa propre experience pour construire des recits debordant d’humour burlesque et d’audaces techniques, dont Jean-Patrick Manchette louait passees les quatre ou cinq premieres minutes de surprise, la formidable limpidite. Par la precision de sa riposte a l’obscurantisme nazi, par l’impact poetique de la langue qu’il s’est forgee, par ses jeux depensees incessants et inepuisables, Arno Schmidt a revolutionne la litterature allemande de la seconde moitie du XXe siecle. Il est aujourd’hui traduit dans une dizaine de pays.

Alexandre ou Qu’est-ce que la verite ?

TRADUIT DE L’ALLEMAND PAR CLAUDE RIEHL

Lampon de Samos, un jeune eleve d’Aristote, descend le fleuve Euphrate en compagnie d’une petite troupe de comediens rencontres par hasard. Il va rejoindre son oncle qui est un des officiers de la garde rapprochee d’Alexandre le Grand a Babylone. Au fil de son voyage et des discussions avec les comediens notees dans son journal, il perd peu a peu ses illusions sur le conquerant qu’il adulait plus que tout. La belle chanteuse et danseuse Monika acheve de le deniaiser, tandis que le tyran agonise, empoisonne. Dans ce court roman de 1949, Arno Schmidt brosse, avec sa precision coutumiere et des anachronismes revendiques, les derniers jours de l’empire macedonien. On comprend vite que son but est de soulever dans l’esprit des lecteurs le probleme de l’adhesion en masse du peuple allemand et de certains intellectuels a un regime megalomane et sanguinaire. Mais, comme toujours dans les recits antiques de Schmidt, c’est par la restitution merveilleuse des paysages traverses et la capacite de l’ecriture a nous rendre proche ce monde revolu, que nous sommes d’abord touches.

En postface, prolongeant le travail de Claude Riehl pour les precedents volumes de la serie, Jorg Drews met en lumiere les sources historiques d’Arno Schmidt et l’usage tres libre qu’il en fait.

  • La revue de presse Jean-Didier Wagneur – Liberation du 10 juillet 2008

Alexandre ou Qu’est-ce que la verite ? est l’un des derniers textes qu’a traduits Claude Riehl avant de nous quitter en 2006. L’oeuvre d’Arno Schmidt est certes une justification suffisante pour que le lecteur apprenne l’allemand, mais avec Claude Riehl sa lecture etait devenue plus que lumineuse, on touchait a une fete de l’esprit. Alexandre se deroule en 353 avant J.-C., entre Beroia, aujourd’hui Alep, en Syrie, et Babylone, siege de l’empire d’Alexandre le Grand. Le titre laisserait penser qu’il s’agit d’un dialogue philosophique, mais c’est davantage un chapitre arrache a un roman de formation dans la tradition des Lumieres…
En partie autobiographique – le terme est a prendre avec precaution -, Alexandre revisite la passion du tres jeune Arno Schmidt pour la figure du conquerant. Il l’autopsie au contact de ce qu’il a vecu ensuite. L’Allemagne nazie, l’enrolement, la detention de Schmidt lui ont revele le negatif de sa fascination adolescente pour le Macedonien.