Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Animaux trouvés au coin d’une page

Auteur : Jean Zéboulon

En page de droite, sur des fonds de beaux tissus imprimés, des vignettes en couleur représentent des animaux. En regard, sous le nom de chaque animal, les textes oscillent entre une simple ligne et plusieurs paragraphes. Faussement naturalistes, jouant sur les mots, ils renseignent, émeuvent, donnent à penser : le lion serait d’autant plus majestueux qu’il ignore sa royauté, le saumon voit la vie intérieure en rose, le vieux renard n’est plus qu’usé (une lettre s’en est allée), la vache regarde passer les siens, etc. Quant au mammouth, il se conserve bien dans la glace grâce à son épaisse toison.
Si Nabokov dans Littératures 1 distingue entre le loup au coin du bois et le loup au coin d’une page, les Animaux trouvés au coin d’une page se jouent de cet écart avec élégance, pour le plus grand plaisir des amis des hommes.