Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Aniouta et autres textes

Auteur : Anton Tchekhov

Tchékhov est surtout connu en France pour son théâtre, que la compagnie des Pitoëff a souvent joué au début du siècle. Il est rare qu’à Paris une de ses pièces ne soit pas à l’affiche, mais en Russie, il est apprécié pour ses nouvelles, parfois courtes, parfois comme des petits romans.

La médecine était sa femme légitime, la littérature sa maîtresse. La première aida la seconde à s’épanouir et s’effaça.

Il est l’un de ceux qui ont su exprimer, avec une remarquable concision, la vulnérabilité des « petites gens » face à l’existence, et plus généralement le désarroi du « faible » devant le « fort ». Le faible et le fort formant souvent un couple. En quelques pages, il amène le lecteur à imaginer une vie, et s’interroger sur une suite, et s’interroger sur une destinée.

« Aniouta » est le titre d’une nouvelle dans laquelle Tchékhov, en quelques pages d’un saisissant réalisme, nous décrit la vie d’une jeune femme et d’un étudiant en médecine.