Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Antivol, l’oiseau qui a le vertige

Auteur : Fournier/Gay

« Oui joeai le vertige, mais je ne me plains pas. Si je noeavais pas le vertige, je serais un oiseau comme les autres, on ne soeintéresserait pas à moi.

Je serais un oiseau banal. On ne me verrait pas à la télévision, ou alors dans des émissions ornithologiques, perdu au milieu des autres. Je serais un petit point dans le ciel, parmi doeautres petits points. Tandis quoeavec mon vertige, joeai le rôle titre, joeai droit à des gros plans, je suis le soliste.

Si je noeavais pas le vertige, on moeappellerait Oiseau, comme tous les autres. Moi, joeai un nom personnel. Je moeappelle Antivol.

Si je noeavais pas le vertige, je serais toujours en haut, en haut des arbres, en haut des antennes, je serais en vue, je serais en loeair.

Les chasseurs regardent souvent en loeair…

Grâce à mon vertige, je vais peut-être devenir centenaire. »