Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Aragon, l’invention contre l’utopie : conference de Manchester Suivie d’Entretiens

Auteur : Valere Staraselski

Date de saisie : 07/10/2008

Genre : Litterature Etudes et theories

Editeur : Berenice, Paris, France | Valmont, Montataire

Prix : 8.38 / 54.97 F

ISBN : 2-911232-06-2

GENCOD : 9782911232060

Sorti le : 01/09/1997

  • Les presentations des editeurs : 08/10/2008

Il s’agissait de ramasser un drapeau abandonne, dechire, sali et de le lever bien haut. Regardez, il s’appelle Aragon, c’est un des plus grands ecrivains de ce siecle, initiateur du surrealisme, qui a fait deux guerres en se conduisant de facon exemplaire, c’est un des premiers communistes de la France du Front Populaire et de la Resistance, c’est l’un des staliniens qui a travaille le plus pour sortir du Biafra de l’esprit et du chemin de violence que constituait le stalinisme…

Valere STARASELSKI est l’auteur de deux essais sur Aragon, Aragon, la liaison deliberee et Aragon, l’inclassable.

Pour aimer ce que j’aime, j’ai besoin de toi. Je veux tes levres pour mes levres, tes yeux pour mes yeux. Archelaos, reviens. Ensemble, tout sera possible. Ensemble, nous mettrons ce peuple debout !
Berenice d’Egypte, acte 1 scene 10 – Andree Chedid

Un soupir, un regard, un mot de votre bouche, Voila l’ambition d’un coeur comme le mien. Voyez-moi plus souvent et ne me donnez rien.
Berenice, acte II, scene 4 – Jean Racine

D’abord, qu’est-ce c’est que l’amour ? C’est pas des questions. On aime ou on aime pas… Tout de meme, si on se trompait… S’il n’y avait pas d’amour.
Aurelien – Louis Aragon

  • Les courts extraits de livres : 08/10/2008

La lecture, l’etude des derniers romans d’Aragon, c’est-a-dire celles de La Mise a mort, de Blanche ou l’oubli et de Theatre/Roman, m’auront convaincu d’au moins deux choses.
La premiere consiste en un constat, la periode finale de l’oeuvre qui s’etend de La Semaine sainte a Henri Matisse roman pour le domaine romanesque, du Roman inacheve aux Adieux pour la partie poetique demeure, en raison de son exceptionnelle modernite, une contree a decouvrir.
La seconde est liee a la premiere : le titre de ma communication, L’imaginaire dans les romans post-realistes, ne correspond pas a la realite textuelle.
En effet, si les dernieres creations – poemes compris – d’Aragon ne participent pas au type de realisme a l’oeuvre dans le cycle du Monde reel, si avec les ultimes romans, les cadres traditionnels du realisme sont franchis, le realisme proprement dit n’en est pas, loin s’en faut, absent.
Et s’agissant de la recherche appliquee a la nature du realisme aragonien derniere maniere, en quelque sorte, le lecteur ne peut, semble-t-il, s’abstraire du fait que bien qu’ecrivain jusqu’au bout des phrases, il n’empeche qu’Aragon appartient davantage a la famille des createurs qu’a celle des litterateurs.
En d’autres termes, son oeuvre resiste aux instruments d’analyse et critique ou autres outillages conceptuels habituellement utilises dans le champ esthetique qui n’est peut-etre pas l’instance a partir de laquelle on peut le mieux la saisir.