Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Araki enfin : l’homme qui ne vecut que pour aimer

Auteur : Philippe Forest

Date de saisie : 18/09/2008

Genre : Arts

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Art et artistes

Prix : 25.00 / 163.99 F

ISBN : 978-2-07-012025-3

GENCOD : 9782070120253

Sorti le : 18/09/2008

Acheter Araki enfin : l’homme qui ne vecut que pour aimer chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 08/06/2009

Ne en 1940 a Tokyo, Araki Nobuyoshi est desormais universellement reconnu comme l’un des tout premiers artistes du Japon contemporain, comme l’un des principaux photographes d’aujourd’hui. Le secret du succes planetaire d’Araki n’est pas bien difficile a trouver. Il tient a la formule a laquelle on reduit le plus souvent son oeuvre en ne retenant d’elle que sa capacite a manufacturer de seduisantes images qui satisfont le desir un peu stereotype de l’Occident attendant d’un artiste japonais un certain melange attendu d’erotisme et d’exotisme, de modernite et de tradition.
Mais, lorsqu’il atteint de telles proportions, le succes n’est-il pas toujours au prix du contresens, du malentendu ? Araki a fait lui-meme de sa vie une legende. Selon la formule singuliere du “watakushi-shosetsu” (le “roman du Je” japonais), son oeuvre se developpe a la facon d’un formidable recit personnel ou la proliferation des photographies prises, tout en reflechissant le monde dans le contexte des fantastiques mutations connues par le Japon contemporain, se rapporte a l’insistante confrontation d’un individu avec une experience de la perte et de la possession amoureuses dont l’image, incessamment declinee, du nu feminin devient l’embleme.
Une fiction s’ecrit ainsi chez l’artiste japonais. Afin d’interroger la verite qu’elle contient, “Araki enfin” se donne comme la fiction de cette fiction.

Philippe Forest est notamment l’auteur aux editions Gallimard, dans la collection Blanche, de Sarinagara, 2004, Prix Decembre, Tous les enfants sauf un, 2007, Le Nouvel Amour, 2007, et dans la collection Art et Artistes, Raymond Hains uns tans, 2004.

  • La revue de presse Patrick Kechichian – Le Monde du 17 octobre 2008

Dans l’admirable Sarinagara (Gallimard, 2004) et dans maintes etudes, Philippe Forest a montre sa connaissance profonde, intime plus encore qu’erudite, de la culture japonaise. Son essai sur Araki est exemplaire de rigueur, de dignite et de pertinence. D’empathie egalement avec toute la dimension autobiographique et melancolique du travail d’Araki, dont l'”esthetique de l’accidentel” recoupe son propre questionnement. Intelligence d’une oeuvre, l’exercice critique eleve a ce degre est aussi devoilement, engagement de celui qui le pratique.