Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Au devant du bonheur : les Francais et le Front populaire

Auteur : Jacques Girault

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Histoire

Editeur : CIDE, Paris, France

Prix : 36.00 / 236.14 F

ISBN : 978-2-9525036-0-0

GENCOD : 9782952503600

Acheter Au devant du bonheur : les Francais et le Front populaire chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 04/06/2006

Le Front populaire est le plus important mouvement politique et social que connait la France dans l’entre-deux-guerres. Dans un contexte international tres hostile, la victoire electorale de la gauche et la vague de greves qui ebranlent la societe francaise constituent une anomalie dans l’Europe marquee par une crise economique d’une ampleur sans precedent.

Le Front populaire est la reponse de la classe ouvriere et des couches populaires, des mouvements socialiste, communiste et internationaliste a cette crise. Soixante-dix ans plus tard, alors que le monde a connu des transformations profondes, les espoirs et les esperances de ces hommes et de ces femmes restent d’actualite, car les besoins et les desirs de bonheur individuel et collectif sont encore presents dans une societe qui a erige la crise permanente en systeme de fonctionnement.

L’auteur a revisite par le texte et l’image la periode qui va du coup de force antiparlementaire du 6 fevrier 1934 a la fin pathetique des cabinets de Front populaire. En dix chapitres thematiques, Jacques Girault restitue la dynamique de l’affrontement politique et social qui a conduit les organisations de gauche, porteuses de nouvelles revendications, a investir tous les champs de l’activite sociale : l’au-devant du bonheur se conjugue avec l’au-dela du travail, a travers l’education et le loisir populaire.

Entre embellie du rapport social au profit des exploites et decadence denoncee par la droite et l’extreme droite, une page d’histoire qu’il est essentiel de relire en ces temps d’anniversaire.

Jacques Girault, professeur d’histoire contemporaine a l’Universite Paris-13, est l’auteur de plusieurs ouvrages consacres a l’histoire du mouvement ouvrier et syndical francais entre les deux guerres.

  • Les courts extraits de livres : 04/06/2006

La crise demographique, accentuee par la saignee de la Grande Guerre de pres d’un million et demi de morts, resulte d’une regression constante de la natalite et de la mortalite. La longevite moyenne de 61 ans en 1935 varie selon la position sociale et le sexe. Le vieillissement de la population provient des progres de la medecine que symbolise l’inauguration de l’Institut du cancer a Villejuif, le 27 juin 1934.

Une politique de l’immigration pour combler les besoins en main-d’oeuvre de l’economie (Polonais dans les mines de charbon, Italiens dans la siderurgie lorraine, Italiens et Espagnols dans l’agriculture meridionale) atteint son plein effet au recensement de 1931 auxquels s’ajoutent les naturalises qui viennent d’acquerir la nationalite francaise. La France apparait comme un creuset ou l’integration sociale se fait souvent lentement.

Le mal du XXe siecle, l’inflation, provoque une hausse reguliere des prix et des depenses publiques. Des consequences surtout sociales en decoulent. Les producteurs, les vendeurs de produits agricoles et industriels beneficient du phenomene inflationniste. Mais les paysans et les artisans doivent acheter des produits industriels. En definitive, aux seuls veritables gagnants, les patrons industriels, s’ajoutent les debiteurs qui remboursent leurs dettes en monnaie devaluee.

Parmi ces derniers figurent l’Etat et les societes industrielles qui empruntent pour financer leur modernisation. Les victimes de l’inflation comprennent tous ceux qui achetent et consomment, avant tout les salaries et notamment les fonctionnaires.