Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Audiard donne la réplique

Auteur : Philippe Durant, Bruno M.

On croyait (vraiment) tout connaître des bons mots de Michael Audiard dans ses films. Quelle ne fut pas notre surprise d’entendre son fils Bruno M lâcher négligemment:
« Ah mais des vacheries et des formules de mon père dans la vie de tous les jours, j’en ai plein mes carnets si ça vous intéresse… » On demandait à voir… et on n’est pas déçus !
B… comme BONS MOTS « Les bons mots courent les rues. Il n’y a qu’à s’installer sur les coups de onze heures dans un bistrot de la Mouffe et coller ces bouts de dialogues dans mes films. » C… comme CON Un jour, Michel tend un billet à un clochard passablement aviné.
Une passante d’un certain âge et d’une certaine condition so- ciale s’en offusque :
– Comment osez-vous ? Vous savez bien qu’il va dépenser tout son argent en alcool !
– Mais, madame, s’il boit, c’est pour oublier les connes dans votre genre.
I… comme IMBECILE « Un imbécile content de soi m’enchante. Je peux l’écouter dis- courir pendant des heures, surtout s’il est dans l’immobilier. Le promoteur heureux qui a gagné très vite beaucoup d’argent me fascine. » I… comme INFORMATION « De l’information au ragot, il n’y a qu’un pas à franchir… Le même qui sépare le sous-entendu du chantage. » T… comme TEMOIGNAGE « Il y en a qui veulent qu’on travaille pour la postérité et qui dé- clarent qu’on juge les films au bout de vingt ans. D’après eux, il faudra qu’on puisse y découvrir un témoignage. Eh bien des témoignages sur notre époque on en trouvera dans mes films :
J’ai toujours eu soin d’y mettre quelques imbéciles. »