Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Avant les dieux, la Mere universelle

Couverture du livre Avant les dieux, la Mere universelle

Auteur : Francoise Gange

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Folklore Moeurs et coutumes

Editeur : Alphee-Jean-Paul Bertrand, Monaco, France

Prix : 21.90 / 143.65 F

ISBN : 978-2-7538-0176-9

GENCOD : 9782753801769

  • Les presentations des editeurs : 13/06/2006

Bien avant la naissance des Dieux, l’humanite etait placee sous la protection de la Grande Mere universelle, creatrice des mondes, des elements et des creatures qui la peuplaient.

Matrice sacree, la terre portait les mysteres de toutes les gestations, et chaque element se trouvait relie au Grand Tout, dans l’immense fraternite du vivant.

Cette tres longue culture de la Grande Mere fut attaquee en plusieurs vagues, a partir de la fin de l’age du Bronze, par le nouvel ordre du Pere dominant qui, apres l’avoir demonisee, reussit a en effacer la memoire, se faisant passer pour le Commencement.

C’est a une relecture des grands mythes fondateurs que nous invite ce livre. Il met en lumiere le combat acharne que les heros du nouvel ordre patriarcal ont du livrer a la tres antique culture de la Grande Mere, pour imposer leurs Dieux, dans un pantheon jusque-la feminin.

S’inscrivant dans la continuation de ce qui a fait le succes de Jesus et les femmes, Francoise Gange nous amene a retrouver ces chemins effaces vers notre memoire la plus ancienne : on prendra conscience qu’il a existe d’autres systemes culturels que celui, au modele unique, du viril conquerant, c’est-a-dire guerrier, que nous connaissons toujours. L’humanite, reconciliee avec ses deux moities, feminine et masculine, doit pouvoir avancer vers un nouvel age du monde, dans le sens d’une sacralite retrouvee.

Francoise Gange est philosophe de formation et diplomee en sociologie. Elle s’est consacree depuis vingt ans a l’exploration des mythes et a publie plusieurs romans et differents essais sur les mythes. Cet ouvrage est une nouvelle edition de celui paru a la Renaissance du Livre sous le titre Les Dieux menteurs.

Francoise Gange a deja publie aux editions Alphee: Jesus et les femmes.

  • Les courts extraits de livres : 13/06/2006

Les fresques animales de Lascaux datent des environs de -15 000. C’est aux alentours du VIIIe millenaire que se situe, autour du bassin de la Mediterranee, la transformation du mode de vie qui devient celui de l’agriculture-elevage.

Datees des environs de -5750, on trouve en Anatolie des figurations devenues celebres de la Deesse Mere en Maitresse des Animaux. Dame des creatures sauvages, elle fait visiblement corps avec la nature, fraternisant avec les betes les plus indomptees.

Ce theme apparait avec insistance dans toutes les cultures ; qu’il s’agisse de lions, de loups, de rennes, de serpents, d’ours ou d’oiseaux… ces animaux apparaissent comme ses creatures, qu’elle nourrit, flatte de la main ou tient dans ses bras.

A Sparte, a Egine, dans l’Eubee, on trouve, datees du IV millenaire, des statues taillees dans le marbre, de la Deesse stylisee, de forme plantureuse comme auparavant, a la tete symbolisee par une sorte de tige; statues qui amorcent les belles representations retrouvees aux Cyclades, au IIIe puis au IIe millenaire, de la Deesse au corps en forme de violon.

Les premiers mythes de Sumer ont ete dates, au plus tot, du courant du III millenaire.

L’emergence des Hebreux et l’histoire de la Bible, debutant au plus tot aux environs de -1800.

De cette longue histoire de l’humanite, on n’utilise traditionnellement dans le discours sur les origines de nos cultures que la phase patriarcale – celle qu’on decrypte a Sumer – comme si cette derniere phase subsumait toutes les autres. On parle pourtant couramment d’un culte anterieur de la fertilite/fecondite ou la femme aurait joue un role essentiel ; mais on pense generalement que de ces hautes epoques, on ne peut rien reconstituer de facon precise, faute de documents ecrits.