Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Azima la rouge

Couverture du livre Azima la rouge

Auteur : Aymeric Patricot

Date de saisie : 28/08/2006

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Flammarion, Paris, France

Prix : 15.00 / 98.39 F

ISBN : 978-2-08-069049-4

GENCOD : 9782080690494

  • Les presentations des editeurs : 03/07/2006

Quand mon frere m’a donne la gifle, ma tete a fait pop. Sur le coup je n’ai pas su si j’avais touche le mur. En tout cas je n’ai rien percu. Juste un echo, quelque chose qui bourdonnait, comme une mouche occupant mon crane. Puis la mouche a cesse de battre des ailes. Elle s’est posee quelque part en moi. J’ai regarde mon frere. Et je ne le detestais pas.

Il n’a plus jamais eu besoin de me frapper. J’avais compris. Je ne peux pas dire que je sois d’accord. Mais je ne pense pas qu’il s’agisse d’etre d’accord ou pas.

Dans une cite du Nord de Paris, la jeune Azima sent qu’un etau se resserre sur elle. Impuissante a lutter contre son destin, resignee par devoir, Azima tente de se proteger, de s’isoler dans ses reves pour supporter la violence qui la guette.

Cinq personnages expriment tour a tour leurs espoirs, leurs fantasmes et leurs peurs face a une realite intolerable. Un premier roman coup de poing.

Age de 31ans, diplome d’HEC, ancien attache culturel a l’ambassade de France au Japon, Aymeric Patricot a abandonne sa carriere pour passer l’agregation de lettres. Il enseigne le francais dans un lycee de banlieue parisienne. Il contribue aussi a la revue litteraire L’Arsenal.

  • Les courts extraits de livres : 03/07/2006

Mon frere a garde ses distances, j’ai depose les produits sur la tablette. Le garcon m’a regardee, m’a reconnue, m’a souri. Nous n’avons jamais parle. Pourtant je lui plais, c’est evident. Il a vingt-cinq ans. Il aime me plaire aussi, bien qu’il ait sans doute le projet de se marier. J’ai repondu a son sourire et mon frere n’a pas reagi. Je me suis demande s’il avait seulement remarque.

Comment pourrait-il savoir ce que peut contenir un sourire ? Cet adolescent trop serieux, trop grave, plus grave que son pere meme, et qui se charge de me surveiller sans que personne le lui demande.

Mon frere a des copines, au lycee, meme si je le vois rarement rire avec elles. Son visage dur le rend beau. Ses cheveux courts attirent les regards, et parfois la main des filles qui l’aiment. C’est un eleve correct, plutot calme. Cependant il ne se laisse pas faire. On connait ses principes, on connait sa force. Ce n’est pas qu’il soit plus costaud que d’autres, ou plus acharne, mais ses idees sont un repere : il ne faut pas marcher sur ses plates-bandes. Surtout qu’il n’en coute pas beaucoup de les eviter.