Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bagdad arts deco : architectures de brique, 1920-1950

Auteur : Caecilia Pieri

Preface : Naim Kattan

Date de saisie : 22/10/2008

Genre : Architecture

Editeur : l’Archange Minotaure, Forcalquier, France

Collection : L’ame du monde

Prix : 49.90 / 327.32 F

ISBN : 978-2-35463-032-4

GENCOD : 9782354630324

Sorti le : 22/10/2008

Acheter Bagdad arts deco : architectures de brique, 1920-1950 chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 08/06/2009

Avec les Sumeriens et les Assyriens, la Mesopotamie porta au plus haut raffinement l’art de la construction et du decor en brique. Cette technique, transmise par les Abbassides, s’est perpetuee sans interruption jusqu’a l’Irak du XXe siecle. Entre 1920 et 1950, cette tradition s’est croisee avec de multiples apports dans la foulee des Arts deco et autres neostyles venus d’Europe. A sa facon, Badgad offre encore un paysage moderne coherent, relativement preserve des destructions qui ont frappe tant de grandes villes dans les annees Soixante-dix ou Quatre-vingts. L’habitat du XXe siecle y constitue un cadre urbain qui fut splendide et pourrait le redevenir. Ce livre presente un ensemble unique et inedit de documents anciens et de photographies recentes, hommage a un patrimoine captivant et meconnu.

  • La revue de presse Patrice Claude – Le Monde du 12 decembre 2008

Dans le “jardin de Dieu” ou, selon les sources, “le don de Dieu”, comme on nomme Bagdad, il y a des siecles que l’univers des Mille et Une nuits a disparu. Il ne reste pas grand-chose non plus de la legendaire Cite des califes, haut lieu de culture et de raffinement abbasside. Demeurent malgre tout un heritage, une tradition, une ambition, un genie propre de l’architecture qu’une audacieuse exploratrice francaise a su, dans ce livre unique de documents inedits, retrouver, detecter et restituer avant que tout disparaisse…
Les plans anciens, les cliches pris ou collectes, les perspectives composees par Caecilia Pieri, releve Naim Kattan, romancier et essayiste d’origine juive irakienne, ne a Bagdad en 1928, “sont une victoire sur l’oubli”.