Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bien choisir sa classe preparatoire

Auteur : Myriam Greuter | Philippe Mandry

Date de saisie : 16/01/2008

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : L’Etudiant, Paris, France

Collection : Les guides de l’Etudiant. Etudes, n 202

Prix : 11.50 / 75.44 F

ISBN : 978-2-84624-796-2

GENCOD : 9782846247962

Sorti le : 24/01/2008

  • Les presentations des editeurs : 17/01/2008

Bien choisir sa classe preparatoire

FILIERES D’EXCELLENCE A LA LOUPE. Le systeme francais des classes preparatoires aux grandes ecoles (dites CPGE) est unique au monde. Cette filiere a la fois selective et prestigieuse permet aux titulaires d’un bac general, mais aussi technologique, de se preparer aux concours d’entree des ecoles de commerce, des ecoles d’ingenieurs, des ecoles normales superieures, a l’Ecole des chartes ainsi qu’aux instituts d’etudes politiques.

DES PLACES A PRENDRE. Le nombre de places dans les ecoles d’ingenieurs et de commerce ayant beaucoup augmente, les CPGE recrutent davantage d’etudiants. Ce guide presente les programmes et les specificites de toutes les filieres scientifiques, commerciales et litteraires, les profils d’eleves recrutes, les concours auxquels chacune d’elles vous prepare et les possibilites de reorientation en fin de premiere ou de deuxieme annee. Des professeurs et des eleves vous conseillent egalement pour reussir ces deux annees.

LE PALMARES DES CLASSES PREPAS. Philippe Mandry, redacteur en chef du mensuel L’Etudiant, a etabli un classement, prepa par prepa, avec les performances des lycees de 2002 a 2006. Des resultats que vous croiserez utilement avec ses conseils pour trouver le lycee le plus adapte a vos aspirations et ambitions.
Des centaines de conseils, les adresses a connaitre, les pistes a suivre… L’ETUDIANT : une collection de 180 titres pour preparer votre orientation apres le bac, choisir une formation et un metier, et decrocher enfin un emploi.

  • Les courts extraits de livres : 17/01/2008

La democratisation d’une voie d’excellence

Unique au monde, le systeme francais des CPGE (classes preparatoires aux grandes ecoles) est l’incarnation de l’elitisme republicain : a l’issue de la terminale, ces classes, gratuites, doivent permettre de selectionner les meilleurs eleves et les plus travailleurs, et de les entrainer pour reussir, deux ans plus tard, les concours des plus grandes ecoles francaises. La seule selection doit etre celle du merite. Une fois diplomes, ces eleves seront ingenieurs, cadres, enseignants, chercheurs et fonctionnaires de haut niveau. Pour l’instant, les prepas continuent cependant de n’accueillir que 9,2 % des bacheliers generaux et technologiques – encore souvent des premiers de la classe de longue date. Le portrait du preparationnaire type ? C’est un garcon (58 %), il a un bac S (pres de 75 %), avec une mention assez bien (35 %), voire bien ou tres bien (49 %). 11 n’a pas redouble depuis la sixieme (93 %). Un de ses parents au moins est cadre ou exerce une profession intellectuelle superieure (54,2%). Souvent, au moins un de ses proches a connu la prepa (40 %). Filles, bacheliers technologiques, eleves de milieux populaires ont pourtant toute leur place en prepa : alors que leur niveau scolaire et leurs capacites le leur permettraient, ils n’entrent souvent pas en CPGE tout simplement par manque d’information ou par exces de timidite.

LES PREPAS DIVERSIFIENT LEURS PUBLICS

Les prepas se democratisent doucement. La parite filles/garcons devrait etre atteinte vers 2010.Tous les bacheliers generaux et technologiques, hormis les SMS, sont desormais les bienvenus : voie par voie, vous trouverez une description de chaque prepa dans la premiere partie de ce guide.

Nouvelle procedure. Pour augmenter vos chances d’etre accueilli dans une CPGE, la procedure d’admission vous permet quant a elle de formuler jusqu’a douze voeux, contre trois auparavant, et ne vous penalise plus en cas de refus d’un des lycees sollicites.

Prepas de proximite. Nouveaute : a la rentree 2006 les CPES ont vu le jour. Conformement aux voeux du gouvernement, qui souhaite que les prepas accueillent a terme 30 % de boursiers, ces classes preparatoires aux etudes superieures sont destinees aux eleves de milieu modeste et/ou intimides par la reputation des CPGE. Encore tres peu nombreuses (8 a la rentree 2007), ces classes experimentales recouvrent pour l’instant des realites bien differentes.

En attendant l’eventuelle generalisation des CPES, sachez qu’il existe depuis des annees des centaines de prepas de proximite. Moins selectives que celles des grands lycees, ces CPGE vous permettent de rester dans votre ville. Elles mettent davantage les etudiants en confiance et misent sur l’entraide au sein des promos… avec des resultats aux concours tout a fait honorables, compte tenu de leur recrutement moins severe.

A partir de 12 de moyenne. Reputees elitistes, les CPGE ne sont pourtant pas si restrictives dans leur recrutement : il n’est pas indispensable d’etre un crack au lycee pour esperer etre admis. Un eleve regulier sans etre brillant a lui aussi parfaitement sa place en CPGE : a partir de 11 ou 12 de moyenne au lycee, vous pouvez tenter votre chance. En d’autres termes, la prepa serait donc une ecole d’excellence… pas reservee aux seuls excellents eleve !