Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bienvenue sur le Facebook ! : le mode d’emploi

Auteur : Jerome Bouteiller | Claire Germouty | Karine Papillaud

Date de saisie : 10/04/2008

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Prix : 9.90 / 64.94 F

ISBN : 978-2-226-18396-5

GENCOD : 9782226183965

Sorti le : 16/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 07/05/2008

Il a demode les blogs et compte deja pres de 2 millions d’utilisateurs en France. Il est en train de s’imposer comme un des premiers reseaux sociaux. Plus qu’un outil, Facebook est devenu une veritable planete. Le site permet a n’importe quel internaute de se faire facilement des amis ou de retrouver les anciens. Chacun peut y afficher son profil et sa photo en quelques clics, publier des textes, photos ou videos, organiser un evenement, creer une communaute virtuelle, faire du business…

D’ou vient ce site, a quoi sert-il, comment s’y inscrire ?
Qui rencontre-t-on sur Facebook ?
Comment l’utiliser et en exploiter toutes les opportunites ?
Comment en eviter les pieges ?

Que vous soyez debutant ou deja mordu, particulier ou professionnel, ce guide pratique bourre d’astuces, de conseils pour enrichir son reseau ou changer de job, enrichi de temoignages, repond a toutes les questions que vous pouvez vous poser sur Facebook.

Jerome Bouteiller est fondateur et redacteur en chef de Neteco, quotidien en ligne sur les nouvelles technologies.
Claire Germouty, auteur, ex-redactrice en chef a l’agence CAPA, a cree plusieurs societes specialisees sur le net.
Karine Papillaud est journaliste culture et societe {20 minutes. Le Point, Le Monde des religions…).

  • Les courts extraits de livres : 07/05/2008

C’est quoi Facebook ?

1.1. Mes amis sont ma richesse

Volontiers potache, Facebook place le dialogue sur le mode de la detente, que vous organisiez un reseau de potes ou un reseau professionnel. D’ailleurs, les spheres privee et professionnelle se melangent rapidement sur chaque profil. Ca fait drole au debut, mais tout le monde finit par jouer le jeu : Facebook est un endroit sympathique et c’est pour ca qu’on y va.

Il s’agit du premier reseau social qui associe ces deux spheres. Sur la plateforme, la valeur, c’est le facefriend, cet ami-sur-Facebook, dont le nombre traduit la place que vous occupez : vous avez plus de 1000 amis ? Whaou, quelle audience ! Vous avez donc une force de frappe, un relationnel qui fait de vous quelqu’un a cultiver. Cela signifie que ce que vous dites, les engagements ou les evenements festifs que vous organiserez trouveront echo dans une vaste communaute. Et, forcement, ca vous rend desirable aux yeux des autres inscrits.

Que vous le vouliez ou non, vous serez frappe du meme virus que vos petits camarades : engranger des amis et avoir un gros carnet d’adresses. Ne serait-ce que pour afficher un beau block-friend, ce pave compose de toutes les photos de vos nouvelles relations. Certains se satisferont de 50 amis, d’autres de 200, enfin les plus insatiables ne sauront pas s’arreter. Futile ? Pueril ? Sot ? Ca se passe pourtant comme ca sur Facebook, et plus largement sur le Web : l’ego est exhibe pleins phares, la reputation et l’image sont les passeports pour exister.

Les raisons d’un phenomene

Facebook est aujourd’hui le symbole du Web 2.0, cet Internet nouvelle generation, metamorphose depuis ses debuts dans les annees 70.

Pour faire simple, on peut schematiser les evolutions du Web de la facon suivante : apres avoir relie les principaux reseaux informatiques militaires et universitaires (l’Internet), puis les ordinateurs des particuliers (identifies par leur adresse IP, Internet Protocole), puis les documents (lies entre eux par des liens hypertextes), l’Internet, aujourd’hui dans sa quatrieme phase, relie desormais les internautes du monde entier. Autrement dit le Web 1.0 etait fait POUR les internautes et le Web 2.0 PAR les internautes.

Grace a son moteur de recherche de personnes, le premier du genre, Facebook incarne le mieux cette etape, ce Web 2.0 resolument tourne vers l’individu. Une position emblematique qui n’a pas echappe aux grands noms de l’informatique : Microsoft est devenu actionnaire de la plate-forme en 2007, heureux elu d’un jeu d’encheres ou le createur de Facebook a su montrer ses talents d’homme d’affaires.

Depuis le debut de l’annee 2008, Facebook fournit un excellent sujet d’articles pour les medias : lieu de tous les dangers, sacrifice de la vie personnelle, perte de son identite sont les menaces brandies avec violence et gourmandise, comme autant de fourches par les inquisiteurs au temps des sorcieres. Qu’en est-il exactement ? C’est ce que ce livre s’applique a detailler, le mieux possible. Un mode d’emploi clair, un vade-mecum pratique et peut-etre aussi une facon de s’initier plus largement aux reseaux sociaux et a leurs codes : on ne dit pas tout sur Facebook, on ne montre pas tout non plus, pas plus qu’on ne partage tout ce que l’on fait.