Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bon vent, Bonaparte ! le siège de Saint-Jean-d’Acre

Auteur : Ala Hlehel

Saint-Jean-D’Acre en 1799. Protégée par ses remparts et réputée imprenable depuis les Croisades, la ville est gouvernée par Jazzâr Pacha, un Bosniaque sanguinaire au service de l’Empire ottoman. Venant d’Égypte, Bonaparte l’assiège mais échoue à son tour. La confrontation entre ces deux hommes hors du commun est un événement bien connu des historiens. Ala Hlehel nous en livre une version truculente où il pose la question toujours actuelle de la lutte pour la domination entre puissances étrangères, indifférentes au sort tragique de la population locale.