Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bons plans coloc : grands principes et petits trucs de la colocation

Auteur : Edwige G. Bernanoce | Pierre Lecarme

Date de saisie : 04/04/2008

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Leduc.s editions, Paris, France

Prix : 5.90 / 38.70 F

ISBN : 978-2-84899-196-2

GENCOD : 9782848991962

Sorti le : 02/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 05/04/2008

Ca y est c’est decide, cette annee, vous quittez papa maman ? Vous etes etudiant ou venez de decrocher votre premier job ? Pas vraiment pret a faire le grand saut et a vous installer en couple ? Envie d’un appart deux fois plus grand pour le meme prix ?

Que vous soyez bosseur ou fetard, etudiant ou deja dans la vie active, il y a forcement un bon plan coloc specialement pour vous !
Dans ce livre, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour reussir sa colocation et eviter les pieges, depuis la recherche de ses colocataires et de l’appartement a colouer jusqu’a la fin de la colocation.

Avec aussi :
les aides au logement.
bail, assurance, preavis : un dico pour comprendre son proprio.
piece par piece : partage du territoire, mode d’emploi !
et pourquoi pas une coloc ecolo ?
des dizaines de temoignages : c’est du vecu !

UN GUIDE INDISPENSABLE A S’OFFRIR ET A OFFRIR A SES FUTURS COLOCS ! A FAIRE TRONER SUR LA TABLE DU SALON… COLOUE !

  • Les courts extraits de livres : 05/04/2008

Y a des details qui ne trompent pas
J’crois qu’y a une fille qu’habite chez moi !
Deux brosses a dents dans la salle de bains
Du savon sans savon et le seche-cheveux
C’est certainement pas le mien…

Y’a une fille
Paroles et Musique : Benabar

LES COLOCATAIRES AUJOURD’HUI
Sympa la colocation ? Oui, mais pas sans risques ! Avec la montee du prix des loyers dans toutes les villes de France au cours de ces dernieres annees, la colocation devient le passage presque oblige des 25-35 ans et plus. De l’etudiant sans un sou au bobo parisien en mal de compagnie, en passant par l’actif celibataire au budget serre, ce phenomene touche un nombre de personnes de plus en plus important en France. On estime aujourd’hui qu’entre 6 et 10 % des locataires francais sont des colocataires.

L’aspect economique est le plus evident : 87 % d’entre eux declarent que la colocation est une bonne solution pour avoir un logement moins cher et plus confortable. Ce mode de vie les attire et ils positivent : 80 % affirment que c’est une bonne alternative pour se faire des amis ou de nouvelles connaissances, et 62 % jugent que c’est un mode de vie original et attirant.
Les resultats sont encore plus marques chez ceux qui ont reellement une experience de la colocation, preuve que le passage a l’acte renforce la bonne opinion que l’on a, a priori, de ce mode de vie !

La difficulte du marche, les files d’attente qui s’allongent devant les offices HLM, les couts prohibitifs… trouver un toit n’est pas si simple qu’autrefois ! Les Francais bougent, pour reussir ou pour trouver leur place, et vont meme jusqu’a se la jouer frenchie a Londres ! Cela fait longtemps que nos voisins anglo-saxons pratiquent la colocation.
Les obligations professionnelles et geographiques ou les mesaventures affectives poussent d’ailleurs de plus en plus de quadras a tenter l’experience : 4,2 % des colocataires sont ages de 35 a 45 ans ! Et meme les seniors s’y mettent : ils sont 0,25 % a avoir plus de 55 ans !

Parmi ceux qui ont deja co-loue ou ceux qui l’envisagent, les jeunes et les diplomes se basent beaucoup sur le mode de vie a la Friends. Ils apprecient le plus souvent une colocation avancee, ou le colocataire est un ami proche avec lequel on ne partagera pas uniquement la cuisine et la facture d’electricite, mais une vraie complicite. Une envie qui touche 72 % des 18-24 ans et 55 % chez les bac + 3 et plus. 38 % des Francais declarent trouver la colocation tres attirante. Ce sont en majorite des femmes qui optent pour ce style de logement pour 58,17 % d’entre elles contre 43,83 % chez les hommes.

Besoin d’espace, ras-le-bol de rester seul devant sa tele, envie de partager la cuisine et la salle de bains tout en ayant son territoire reserve dans la chambre… la formule seduit.

Elle est aussi tres rentable, meme a deux : entre payer 900 ? pour un 42 m2 et 500 ? pour se partager un 55 m2 et toutes les depenses, y’a pas photo ! Rentrer en colocation revient a payer 20 a 30 % de moins pour 20 a 30 % de surface en plus.
Pour ne pas se retrouver a la rue en cas de mesentente, mieux vaut prendre quelques precautions ! Le dialogue est indispensable : penser a la place de l’autre est toujours source de conflits.
L’aventure en vaut neanmoins la peine, et vous ne regretterez jamais l’ouverture d’esprit et le respect d’autrui qu’elle vous apportera !

Sources : Enquete Ipsos du 5 aout 2005 et des 21 et 22 juillet 2006.