Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bronia, dernier amour de Raymond Radiguet

Auteur : Pierre Barillet

Dans le Montparnasse des Années folles, Bronia Perlmutter, jeune émigrée russo-polonaise de seize ans qui pose pour Kisling, rencontre Raymond Radiguet, au Bal Bullier, en mars 1923. L’écrivain, que Le Diable au corps vient tout juste de rendre célèbre, a dix-neuf ans. C’est le début d’une liaison amoureuse que désapprouve Jean Cocteau, témoin de cette poignante histoire d’amour qui finit en tragédie par la mort de Radiguet à l’âge de vingt ans, le 12 décembre 1923.

Devenue l’épouse du cinéaste René Clair, Bronia jettera désormais un voile sur son passé. Mais à la fin de sa vie, elle se confie à son ami l’auteur dramatique Pierre Barillet, qui nous livre aujourd’hui ce précieux témoignage.