Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Carlos barral poete. la nature et la mer, miroirs du moi

Auteur : Pierre Thiollière

Pierre Thiollière analyse la poésie de Carlos Barral (Barcelone, 1928-1989) sous un angle à la fois psychanalytique et thématique. La ville et la mer présentent chez ce poète une dimension symbolique qui lui permet d’objectiver, à travers des personnages à prétention autobiographique, un conflit intérieur entre aspirations intimes et réalité sociale contraignante.
Metropolitano (1957) est une méditation complexe sur la rupture de l’homme avec la nature. Diecinueve figuras de mi historia civil (1961) aborde, à travers l’histoire personnelle du sujet, les thèmes propres à la littérature « sociale » : la guerre civile, l’atmosphère sordide du franquisme, la mauvaise conscience bourgeoise. Dans Usuras y figuraciones (1973, 1979) c’est le sentiment de la dégradation physique qui domine ; Barral mourra alcoolique.
L’ouvrage est complété par une abondante bibliographie, un index des noms cités et un index des poèmes cités.