Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Cauchemar au salon du livre

Auteur : Michel Gasparini

Si le lieutenant Noirot avait pu prévoir les retombées de sa virée nocturne un peu trop arrosée, pour sûr, il serait resté tranquillement vautré devant sa télévision.
Et quand, à l’aube de ce dimanche d’automne, une sonnerie intempestive le sortit de sa torpeur éthylique, il eut les pires difficultés pour comprendre ce qui se passait. Un gendarme l’avisait qu’un promeneur de chien venait de découvrir à côté de la salle polyvalente où se déroulait le Salon du livre consacré cette année au roman policier, le corps d’une femme étranglée.
Noirot, souffrant de tous les maux qu’occasionne la gueule de bois se doutait bien que cette journée serait pour lui un vrai cauchemar. Il n’avait pas tort.
Rapidement, il suspecta que le coupable de cet assassinat sordide ne pouvait être qu’un des participants au Salon du livre. Si sa théorie était la bonne, il se trouvait donc confronté à un auteur de polars qui avait, de fait, comme passion la mort violente et prenait un malin plaisir à la décrire dans ses énigmes.
Les gendarmes devaient procéder par élimination et avec une très grande vigilance. En effet, aucun des suspects ne manquait d’imagination pour perpétrer ses crimes, et tous connaissaient les ficelles pour entraver une enquête.
L’affaire était diablement compliquée.
Malgré ses douleurs et ses maux de tête, Noirot ne pouvait accepter qu’un coupable reste en liberté.
Dans son état déplorable, aidé de Sébastien Dupré et de l’adjudant Chevallier, aurait-il suffisamment les sens en éveil pour démasquer le coupable ?
Lisez « Cauchemar au Salon du livre » et vous le saurez.