Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Celle qui vient

Auteur : Allain Glykos

L’Escampette a décidé en 2019 de fêter 25 ans de publications d’Allain Glykos. Après une édition augmentée de Parle-moi de Manolis en début d’année, voici un inédit récent de cet auteur qui a consacré l’essentiel de son oeuvre à une fresque familiale où la mélancolie et parfois la cruauté se teintent d’un humour très personnel.
Il s’agit ici d’une méditation au chevet d’un être cher, simple et émouvante, où tout l’art de l’écriture consiste, par une évocation sensuelle de la vie, à négocier avec la mort qui vient.
Car on sait qu’elle viendra, écrit Allain Glykos, on feint de ne pas l’attendre, on tente de lui résister, et puis un jour, elle entre sans frapper, vous laisse dans le couloir, referme la porte et s’en va en emportant l’être cher. Ce sont ces dernières heures passées avec un ami d’enfance que l’auteur retient ici, comme autant de larmes qui ne coulent jamais.