Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Ces chiens qui nous hantent t.2 ; instinct (IMPRESSION A LA DEMANDEpréface Rime de Bervuy)

Auteur : London/Curwood

Survint la nuit et la pleine lune s’éleva dans le ciel au-dessus des arbres; elle illumina la contrée, qui baigna bientôt dans une lueur fantomatique. Avec l’arrivée de la nuit, Buck, qui ruminait toujours son chagrin et se lamentait près de l’étang, devint conscient qu’une vie nouvelle produisait dans la forêt une agitation différente de celle qu’avaient suscitée les Yeehats. Il se leva pour écouter et sentir. des lointains s’élevait un jappement faible mais perçant, suivi par un choeur de jappements perçants qui lui ressemblaient. Alors que le temps passait, les cris se rapprochèrent, devinrent plus forts. Buck les reconnut une nouvelle fois : il les avait entendus dans cet autre monde qui persistait en sa mémoire. Il marcha jusqu’au centre de la clairière et écouta. C’était l’appel, l’appel aux notes nombreuses, qui résonnait, plus irrésistible qu’il l’avait jamais été auparavant. Et comme jamais auparavant, il était prêt à lui obéir..
Qui n’a pas été ému aux larmes en suivant les aventures du chien Buck, ou celles du loup Croc-Blanc ? celles de Kazan, le chien-loup ? Qui n’a pas cherché, dans les attitudes et les regards de son compagnon, ces reliquats d’instinct sauvage, merveilleux ? Le chien, notre ami de toujours, qui a sacrifié sa nature par amour de nous… si bien servi par les plumes de Jack London et de Curwood…