Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Chanson d’ailleurs

Auteur : Ae-Ran Kim

Dans Chanson d’ailleurs, une immigrée chinoise meurt quelques temps après son débarquement illégal sur le sol coréen. Dans L’axe du jour, une mère, préposée au nettoyage des toilettes des femmes dans l’aéroport d’Incheon, narre son quotidien dans l’anonymat et la foule de l’aérogare. La nouvelle Cuticules nous fait vivre l’entrée dans la vie active d’une jeune trentenaire. Il faut paraître à son avantage pour avoir du succès : un beau corps, un beau sac…
La consommation rappelle que l’on participe à l’activité productrice de la société. Hôtel Neak-Ta est placé sous le signe du voyage de deux jeunes femmes qui laissent derrière elles ruptures amoureuses et tracas du quotidien. Plébiscitée pour l’originalité de ces récits ” doux-amer “, KIM Ae-ran nous livre 4 nouvelles de facture plus sombre. Ses personnages ne sont plus préservés d’une trop forte douleur par l’important travail d’imagination auquel il était assigné dans les oeuvres précédentes de KIM.
Ici, l’évocation de l’ ” ailleurs ” vient en définitive renforcer l’impression de grisaille de nos vies quotidiennes.