Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Chantons sous les néons

Auteur : Lucie Dumas

À la suite d’un incident technique mystérieux, et donc effrayant, les clients et employés d’un supermarché se retrouvent coincés dans ce temple archétypal de la consommation où, venus faire leurs courses quotidiennes, ils traversent une incompréhensible expérience-limite de fin du monde en chantant. Pendant ce temps suspendu, ils interagissent, se disputent, s’imaginent mourir, s’imaginent survivre, tirent des plans, se révèlent aux autres ou à eux-mêmes, s’adaptent et se transforment.
Parabole chorale, et qui relève d’une anticipation d’actualité, cette pièce se présente comme un crypto-thriller musical tragi-comique à l’atmosphère étouffante, parsemé de coups de théâtre, riche de gags, de jeux de mots et de chansons. Mais nous la recevons aussi comme une méditation politique, poétique et scénique sur le langage, cette langue capitaliste et postmoderne qui est celle de notre société, la novlangue d’aujourd’hui.
La pièce parvient ainsi à dessiner pour nous une image verbale, physique et sonore aussi juste que décalée, aussi tendre que critique, des plus invisibles et irrésistibles aliénations de notre temps.