Chemin de la belle étoile (édition bilingue français/arabe (libanais) ; préface Catherine Dolto)

Auteur : Yannick Jaulin, Sébastien Bertrand

Si c’est une histoire, elle commence cette nuitlà.
Je rentre à l’hôtel épuisé, heureux d’avoir joué « Forêts » là, à Nantes, avec plein d’amis dans la salle, d’avoir senti cette salle chavirer par cette pièce insensée, par cette troupe. Mon téléphone vibre. Un message. Un long message de Sébastien, Sébastien Bertrand l’accordéoniste hédoniste de Sloï, le porte-flambeau des musiques trads de Vendée, le fils de Jean- Pierre Bertrand, collecteur hors pair, figure du marais breton, Sébastien, le petit noiraud typique de ce marais Nord Vendée : « je suis assis dans ma voiture, il faut que je te dise. Je n’en parle pas souvent, mais la pièce m’a tant bouleversé. C’est comme si elle avait ouvert quelque chose en moi, quelque chose qui ne pourra pas se refermer. J’ai été adopté à l’âge de 9 mois, je suis né à Beyrouth pas en Vendée.
Mais tu vois, on m’a tellement aimé depuis, que je ne croyais pas avoir besoin d’aller regarder là où c’est noir, mais maintenant je sais que je dois le faire. » La nécessité d’oser aller marcher dans le noir à tâtons, de reconnaître les odeurs de Beyrouth, d’avoir le souffle court devant le tiroir gris de l’orphelinat, de se réchauffer au soleil du marais. De dire les retrouvailles, le bonheur d’être de là-bas et de là ! De le dire avec des mots, avec l’accordéon, avec la danse, avec toute la chair de son présent.

Leave a Comment