Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Chercheur.e.s critiques en terrains critiques

Auteur : Simon Le Roulley, Mathieu Uhel

Cet ouvrage vise à présenter des travaux de chercheur.e.s en sciences sociales ou de collectifs de recherche revendiquant une perspective critique. Si cela n’a pour ainsi dire rien de neuf, la perspective critique recouvre bien souvent l’allure d’une posture ou d’un discours idéologique séparé de toute réflexivité quant à la pratique. Au contraire de cette tendance, les contributeurs et contributrices de ce projet entendent porter un regard réflexif sur leur pratique professionnelle, c’est-à-dire, depuis des travaux qu’ils et elles ont mené, de montrer la façon dont le terrain intervient dans la construction de l’objet, dans les choix méthodologiques, dans le positionnement vis-à-vis des enquêté.e.s ou vis-à-vis des autorités, et dans la restitution des données.
Chacune des contributions s’attache à un terrain critique, français ou étranger, c’est-à-dire à l’étude de groupes ou d’espaces sociaux mettant en crise les normes instituées :
Des mouvements sociaux étudiants aux gangs, de l’ultragauche aux résistances à l’urbanisation capitaliste, des rapports sociaux de race aux espaces autogérés.