Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Chiens de la casse

Auteur : Mouss Benia

Date de saisie : 05/09/2007

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Hachette Litteratures, Paris, France

Collection : La fouine

Prix : 16.00 €

ISBN : 978-2-01-237274-0

GENCOD : 9782012372740

Sorti le : 05/09/2007

  • Le choix des libraires : Choix de Anouk de la librairie LA MUSE AGITEE a VALLAURIS, France (visiter son site) – 14/07/2012

Chiens de la casse : chiens enrages, abandonnes et prets a tout pour s’extraire de la boue, c’est le nom que se donnent entre eux les jeunes des quartiers. Benhadji est un enfant de la cite, issu de parents immigres, copain avec la petite frappe du coin, toujours emberlificote dans des coups foireux. Il aime la musique, il a le sens de l’amitie et il reve de pouvoir vivre un jour, comme les gens biens, ceux qui ont les moyens.
Le parcours du heros est d’une logique implacable, les betises a la mesure de l’age du capitaine qui voudrait juste ne pas devenir un smicard meprise. Mais comment faire ?
Alors, de mauvaises rencontres en mauvaises experiences, Benhadji, dit Bob, va faire de la prison, serrer les dents, serrer les fesses et essayer malgre tout de devenir quelqu’un.
Mais qu’est ce qu’on peut faire de sa peau quand on a aucun diplome, aucun appui, et que l’attention que l’on vous porte n’est pave que de mauvaises intentions ?
Trahi, decu, sans cesse sollicite par tous ceux qu’il aimerait fuir mais qui sont finalement ses seuls amis – Bob erre.
Crochet droit, crochet gauche, personne ne tend l’autre joue dans le livre de Mouss Benia, on encaisse, on rend, on frappe plus fort. C’est la loi.
L’ecriture est meme plutot drole avec cette langue enrichie d’un vocabulaire made in aujourd’hui dans les banlieues des grandes villes.
Et, dans ce style boxeur, Mouss Benia affirme que tous les chiens de la meute hurlent a la mort. Bob, quant a lui, finira a la casse.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

” Maintenant, je comprends mieux pourquoi les jeunes de mon quartier s’appellent entre eux “chiens de la casse”.
J’ai l’impression d’etre tenu par une laisse invisible. Je peux toujours aboyer, j’evolue dans un perimetre delimite. Mon pedigree est deja consigne chez le greffier. Faut-il que je tente le diable pour garnir enfin ma table ? Influence par un aine fan de James Brown et d’argent facile, Bob, trente et un ans, se retrouve a l’ombre pour un vol de ticket de Millionnaire. Lui qui a toujours voulu echapper a son destin de gueule triste…
A sa sortie, il ne reve que de normalite : prendre le metro de huit heures, payer des impots, porter une sacoche en cuir. C’etait sans compter Alice, une fille des beaux quartiers qui ne laisse pas passer l’occasion de s’encanailler. De la prison aux soirees branchees, des amities interlopes aux malentendus amoureux avec une jeune fille bien nee, Chiens de la casse raconte les desirs secrets de cette generation qui n’a plus l’age ou l’envie de bruler les voitures.

Mouss Benia a trente-cinq ans. Il est l’auteur d’un premier roman, Panne de sens (Seuil, 2003).