Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Christus philologus

Auteur : Pascale Hummel-Israel

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était à la disposition de Dieu, et le Verbe était Dieu. En apparence intelligible et simple, ce verset galvaudé se révèle à l’étude moins clair qu’il n’y paraît. Les traductions proposées sont rarement satisfaisantes, la tradition se cantonnant volontiers à un psittacisme paresseux et borné. L’interprétation personnelle qu’avance l’auteur éclaire les mécanismes performatifs de la Parole divine. Le Verbe de Dieu se dévoile dans la transparence de l’évidence tautologique. Le Christ est philologue, et sa philologie revêt les formes qu’illustre le matériau réuni dans ces pages.