Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Chroniques carcerales (2004-2007)

Auteur : Jean-Marc Rouillan

Date de saisie : 19/01/2008

Genre : Biographies, memoires, correspondances…

Editeur : Agone editeur, Marseille, France

Collection : Elements

Prix : 10.00 / 65.60 F

ISBN : 978-2-7489-0089-7

GENCOD : 9782748900897

Sorti le : 19/01/2008

Acheter Chroniques carcerales (2004-2007) chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 08/06/2009

La prison claudique.
Sur les cursives, les passants ronchonnent : ” Si Sarkozy passe, on est cuits, plus de perm’, plus de condi’, plus rien… ” d’exasperation, Rene se gratte le beret : ” et qu’est-ce que tu veux que ca m’foute, ici on n’a rien ! “. Depuis Napoleon, les reformes du code penal se sont succede mais les legislateurs n’ont jamais remis en question la peine infamante des reclusionnaires. Pour les braves peperes parlementaires, l’essentiel est de nous maintenir a vie dans la caste des sous-citoyens.
Detournez des millions de fonds public, vous resterez un citoyen respectable, attaquez une banque pour quelques picaillons et vous deviendrez un intouchable. Par n’importe quel moyen, le but est d’eliminer les classes dangereuses du territoire politique. Mais il faudra bien qu’un jour le peuple des prisons realise lui aussi son juillet 1789 ! Aujourd’hui, les conversations tournent autour du depart de Doudou.
A l’etage, sa frele silhouette s’agite, sans bruit, il prepare ses cartons. Dix-sept piges passees dans la meme cellule, dix-sept piges devant la meme machine de l’atelier, sans avoir jamais mis les pieds en promenade… Dix-sept piges d’un minutieux assassinat du temps qui passe, ou chaque seconde est circonscrite a une particule d’habitude dissequee et repetee a l’infini…

  • La revue de presse Nathalie Guibert – Le Monde du 22 fevrier 200

Pour les prisons francaises, les annees 2000 ont marque un tournant majeur : une conversion securitaire…
La question n’est pas, ici, de juger. Le “detenu particulierement surveille” Rouillan produit un document. Il a vu la prison muer, au point que les “anciens” ne la reconnaissent plus : “americanisation” et “militarisation”, resume-t-il…
Isolement, fouille au corps humiliante (“Les testicules a gauche ! Les testicules a droite !”), transfert dans une cage de metal… Rouillan a vecu les pratiques epinglees par les organismes de protection des droits de l’homme