Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Cocaïne ; manuel de l’usager

Auteur : Julián Herbert

Dans ce nouveau titre PULSE, Julián Herbert nous offre un recueil inédit d’une rare densité, à base de contrastes saisissants. Les références à des icônes culturelles réelles ou fictives telles que Sherlock Holmes, Lou Reed, Georg Trakl, Ismaël ou Moby Dick y cohabitent avec des antihéros ordinaires dépeints dans la noirceur de leur absurdité quotidienne, précairement ballottés au sein d’un impitoyable univers urbain mais aussi psychique. Au fil de cette anti-épopée, on passe sans ménagement de la réalité la plus crue et désespérée du Mexique contemporain à un univers peuplé de fantômes et d’êtres irréels, à moins que le fantastique ne fasse irruption dans la ville sous la forme d’un vampire assoiffé de sang. métaphore de la cocaïne – souvent décrite comme un monstre dévorant – et variation imagée sur le thème de l’addiction. La forme évolue tout au long du recueil : poèmes et récits en prose de longueurs et tonalités variées se succèdent ; la langue est explorée pour ses ressources tant savantes qu’argotiques. Pourtant, Julián Herbert réussit le tour de force de créer un univers absolument cohérent. Au-delà des jeux de registres et d’espace-temps, il parvient en jonglant avec les formes à créer une atmosphère unique, d’autant plus fascinante d’être distillée avec une délicieuse distance humoristique au fil de ces textes empreints d’angoisse. Cocaïne, manuel de l’usager : une lecture en forme de manège à sensations fortes, au rythme saccadé et puissant, où l’imaginaire côtoie la réalité la plus rugueuse.