Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Colonel Armand ; marquis de la Rouerie

Auteur : Le Bevillon Hervé

Guy de Croix-Lambert rencontre le Marquis Charles-Armand Tuffin de La Rouërie en Amérique du Nord pendant la guerre d’indépendance. Le Marquis est connu sous le nom de Colonel Armand et commande une légion montée de francs tireurs : Free and Independant Chasseurs. Pendant la révolution française, Armand de la Rouërie construit une formidable organisation, appelée Association Bretonne, destinée à sauver les droits bretons supprimés par les révolutionnaires français. Guy de Croix-Lambert devient son bras droit. Il assiste à Paris aux réunions du club breton qui deviendra le club des Jacobins. Impuissant, il observe le complot de la noblesse de robe, soutenue par la grande bourgeoisie, contre la noblesse d’épée et à la fameuse nuit du 4 au 5 août 1789. Le colonel Armand prépare une armée de 10 000 hommes pour attaquer Paris par l’ouest, une fois que l’armée de princes Autrichiens et émigrés aurait pris Chalons. Par la suite, le colonel Armand transforme son organisation, connue plus tard sous le nom de La Chouannerie Bretonne.
Le soulèvement général est prévu pour le 10 mars 1973 mais le colonel meurt le 30 janvier de la même année. Néanmoins le soulèvement se réalise, mais privé de chef, il perd de son efficacité et progressivement oublie l’objet de sa création : rétablir les droits bretons. Breton et fier de l’être pourrait être la devise de l’auteur, d’apparence simple et un rien provocatrice, elle le définit complètement et est le moteur d’un important projet pour la Bretagne.
Autodidacte, ce passionné d’histoire a analysé un grand nombre de documents d’archives.