Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Comme pois et carottes…

Auteur : Albert Cortvrint

« Devant la crèche, mes cousins avaient chanté un cantique à la gloire du Seigneur. C’était mon tour et d’une voix forte, les mains aux hanches, je commençai à chanter : Elle a cassé la baleine de son corsage. Elle a cassé la baleine de son corset. Ma grand-mère horrifiée s’écria : Ah non ! Pas ça devant le petit Jésus !
Mes parents ne désarmaient pas, ils voulaient que je fasse ma communion. Pendant un an, trois fois par semaine, il fallait suivre les cours de catéchisme avant d’aller à l’école. Plutôt que d’aller à la cure, une balle de caoutchouc sous le bras, j’allais jouer au football avec des petits copains. En avril, ma mère avait rendu visite au curé pour fixer les modalités de la cérémonie. Étonné, il lui avait répondu qu’il ne m’avait jamais vu ! Le soir, ma mère m’interrogea et je lui dis la vérité. Mes parents étaient atterrés, mais je ne fis pas ma communion. À douze ans, je me détournai définitivement de la religion pour devenir plus tard le premier président de la morale laïque du Brabant wallon. » Albert Cortvrint, sur un ton alerte, raconte ses mémoires. Tendres bien souvent, mais sans occulter les difficultés du chemin de chacun, il dit les années d’enfance, puis les engagements familiaux et professionnels. Avec un plaisir manifeste, il retrace son parcours de vie où notes de musique et amitiés sincères surent adoucir quelques inéluctables adversités.